Une femme qui s’apprêtait à voyager pour se rendre sur une île des Etats-Unis a été forcée de faire un test de grossesse avant de monter dans l’avion.

Une jeune femme japonaise de 25 ans, Midori Nishida, s’apprêtait à prendre l’avion pour aller rendre visite à ses parents lorsque le personnel de la compagnie aérienne lui a demandé de faire un test de grossesse. Sans cela, interdiction de monter dans l’appareil, révèle le Wall Street Journal.

Cela n’a rien à voir avec les risques potentiels de prendre l’avion pendant la grossesse… D’ailleurs, il n’y en aurait pas. La probabilité d’accouchement prématuré est très faible, selon une étude américaine qui date de 2013. La motivation de la compagnie était toute autre…

Moment de malaise, dans la mesure où la passagère n’était pas enceinte… Mais pourquoi la Hong Kong Express Airlines Midori Nishida a passer ce test ? Il s’agit d’une mesure de précaution en rapport avec les Etats-Unis. En effet, l’île de Saipan, située à l’est de la mer des Philippines est un territoire américain. Elle fait partie du Commonwealth américain des îles Marianne du Nord, explique Slate.

Donc, si une femme y accouche, peu importe sa nationalité, son bébé bénéficiera du droit du sol et de la nationalité américaine. Une pratique qui semble être assez courante… Puisqu’en 2018 de nombreuses touristes y ont donné la vie. Elles étaient 582 à accoucher sur l’île de Saipan, soit plus que les résidentes qui n’ont été que 492 à avoir leur enfant la même année.

L’accès à ces îles n’est évidemment pas interdit aux femmes enceintes, mais les compagnies aériennes sont plus vigilantes. D’autant que c’est à elles de financer le retour pour les personnes qui ne seraient pas acceptées sur le territoire à leur arrivée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici