S'Informer devient un plaisir

Vaccin anti-Covid-19 : 30 millions de doses de Covax seront livrées d’ici mars en Afrique

0
Lors du dernier Conseil des ministres, le mercredi 20 janvier, le président de la République, Macky Sall, a demandé au ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, d’engager, sans délai, les activités de sensibilisation et de préparation technique des opérations de vaccination contre la Covid-19, des populations cibles-prioritaires.
 
Pourtant, fait savoir la directrice régionale de l’Organisation mondiale de la santé (Oms) pour l’Afrique, au cours d’une conférence virtuelle, les pays occidentaux ont entamé depuis quelques semaines leur campagne de vaccination contre la Covid-19. Docteur Matshidiso Moeti de soutenir : «L’Oms redoute que l’Afrique soit la grande oubliée des vaccins. Si le développement de vaccins sûrs moins d’un an après l’apparition du coronavirus représente une spectaculaire réussite, le continent africain court le risque d’être laissé de côté.»
Avant de faire remarquer : «Nous d’abord, pas moi d’abord : c’est la seule façon de mettre fin à la pandémie. Une thésaurisation des vaccins ne fera que prolonger l’épreuve et retarder le relèvement de l’Afrique.» 
 
«Vacciner au moins 20 % de la population africaine, d’ici la fin de 2021»
 
 
Le Dr Moeti a renseigné, dans ce sens, que l’ensemble des 54 pays du continent ont pourtant exprimé un intérêt pour l’accès aux vaccins, à travers le mécanisme Covax. Lequel est codirigé par la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (en anglais Cepi), Gavi l’Alliance du vaccin et l’Oms. Il a garanti la fourniture de 2 milliards de doses de vaccin auprès de cinq producteurs, avec des options d’achat de plus d’un milliard de doses supplémentaires.
 
 
Dans le cadre du dispositif Covax, la communauté internationale s’est donc engagée à vacciner au moins 20 % de la population africaine, d’ici la fin de 2021. 
 
Il s’agit ainsi de fournir un maximum de 600 millions de doses, sur une base de deux doses par individu, distribuées par phase. D’après l’Oms, 30 millions de doses devraient initialement commencer à être livrées dans les pays, d’ici le mois de mars. Dans ce planning, l’objectif est de couvrir 3 % de la population, en donnant la priorité aux professionnels de la santé et à d’autres groupes prioritaires. 
Les personnels de la santé et les personnes vulnérables en Afrique ont urgemment besoin d’un accès à des vaccins contre la Covid-19 sûrs et efficaces.
«Il est profondément injuste que les Africains les plus vulnérables soient forcés d’attendre des vaccins, alors que…»
 
 
Par ailleurs, la directrice régionale de l’Oms en Afrique a indiqué que depuis le début de cette semaine, 40 millions de doses de vaccin ont été administrées dans 50 pays, la plupart à revenu élevé. Des pays qui concluent des accords bilatéraux, faisant ainsi grimper les prix.
 
En Afrique, la Guinée est l’unique pays en développement à fournir des vaccins et, à ce jour, ceux-ci ont été administrés à seulement 25 personnes.  Selon l’OMS, les Seychelles, pays à revenu élevé, est le seul Etat sur le continent à avoir lancé une campagne nationale de vaccination. 
 
«Il est profondément injuste que les Africains les plus vulnérables soient forcés d’attendre des vaccins, alors que des populations présentant moins de risques dans les pays riches sont mis en sécurité», a déploré le Dr Moeti.
Seneweb
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.