Dans le cadre de vulgariser la loi n°2020-04 du 8 janvier relative à la prévention de la réduction de l’incidence sur l’environnement des produits plastiques, le ministère de l’environnement et du développement durable a tenu hier une rencontre. L’atelier a été l’occasion pour les différents acteurs de discuter sur l’importance de la loi sur la population. « Cette rencontre vise principalement à promouvoir une compréhension commune et sans équivoque de la nouvelle loi. Elle se veut également une occasion pour échanger et recueillir les avis et suggestions des participants pour assurer une mise en oeuvre réussie de cette loi sur toute l’étendue du territoire national », explique le ministre de l’environnement Abdou  Karim Sall. Selon lui, la loi introduit entre autres, l’interdiction de certains produit plastiques à usage unique ou produits plastiques jetables (tasses à jeter, plats à jeter, pailles etc.), le bannissement total des sacs plastiques de sorties de caisse, la consignation de bouteilles en plastique, afin notamment d’améliorer la collecte de ces contenants et par la suite, le recyclage.

Le Sénégal produit près de 2 millions de tonnes de déchets par an dont 10% de déchets plastiques, a indiqué, Baba Dramé, directeur de l’environnement et des établissement classés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici