S'Informer devient un plaisir

Un roman épistolaire sur les « dérives » de la société sénégalaise

0

Le professeur de français au Lycée de Yeumbeul Harouna Dior annonce d’un roman « epistolaire » dans lequel il raconte les différentes dérives notées dans la société sénégalaise. Intitulé « Une si longue réponse ou fluctuation d’une société » l’ouvrage de 122 pages est publié par les éditions Edilivre.

« Nazirou envoie une missive à son amie Zeyna, basée à Rouma pour une mission de dix ans » lit-on dans la quatrième de couverture. Dans cette lettre, il liste toutes les tares de Kardiséné: un système éducatif aux mille tourments, la démystification de la fonction enseignante, le problème de l’encadrement dans les universités, la politique, la corruption, la justice, le manque de patriotisme, le manque de solidarité.

Il y évoque également l’émigration irregulière causée par une mauvaise politique d’emploi, la face nocive d’internet, le manque de civisme, l’accueil dans les structures sanitaires, l’oubli du monde rural, la mort de la lecture.

Doctorant en sociolinguistique, linguistique et didactique des langues à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, Harouna Dior est aussi chroniqueur et slameur.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.