Ce samedi 11 avril sur Twitter, le professeur Didier Raoult, qu’on avait l’habitude de voir vêtu de son habituelle blouse blanche, s’est affiché dans une toute autre tenue pour illustrer ses liens forts avec le continent africain.

«Je suis né à Dakar, j’ai toujours entretenu un lien avec l’Afrique», a twitté l’infectiologue, accompagnant son texte d’une photo sur laquelle il apparaît vêtu d’un marcel noir et d’un chapeau.

Un lien inclus dans le tweet renvoie à un article publié ce samedi 11 avril sur le site Jeune Afrique, dans lequel le professeur Raoult revient sur son passé, de son «enfance marquée par les souvenirs heureux des moments passés à jouer sur la plage de l’Anse Bernard» à ses «recherches tous azimuts au Sénégal. Sur le paludisme, la borréliose, la rickettsiose, la malnutrition, le lavage des mains».

Selon les informations de Jeune Afrique, le spécialiste des maladies infectieuses tropicales à la réputation controversée en France a réuni une véritable communauté scientifique autour de lui en Afrique. Si bien que «le Sénégal, le Burkina Faso, l’Algérie ou encore le Maroc ont eux aussi opté pour la chloroquine» conseillée par celui qu’ils surnomment leur «grand frère africain».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici