DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Siège des Sénégalais d’Amérique : c’est le statut quo

Le conflit à l’Association des Sénégalais d’Amérique (Asa) entre les candidats Serigne Mbacké Ndiaye, ancien Contrôleur général adjoint et Mamadou Dramé, trésorier du bureau sortant, est entré dans une phase délicate. Car après l’échec de la médiation du Consulat général du Sénégal à New York, pour la seconde fois, la semaine dernière, la police a repris les commandes et, dans une rencontre, avec le Comité directeur le lendemain, a commenté le vote qui a eu lieu dans ces locaux. «Ce que je vois ici (liste de présence), il y a 28 membres du Comité directeur qui ont voté pour ce candidat ci (désignant Mamadou Dramé de la main)», a affirmé d’emblée le capitaine Tarik Sheppard, Chef de la 28e circonscription de police de New York. A l’en croire, «même si le comité était au complet, il n’y a pas d’opposition et ce candidat (désignant Mamadou Dramé) gagnerait toujours».

Un commentaire qui tient en haleine une bonne partie de la communauté sénégalaise, qui juge le commentaire maladroit car ne tenant pas compte des conditions dans lesquelles la réunion a été convoquée et des profils de ceux qui étaient présents dans la salle. Le constat est que d’abord les statuts de l’association ne stipulent en aucun cas que les résultats de l’élection du président puissent être soumis au Comité directeur pour vote de consolidation ou de confirmation. Le second constat que le candidat Serigne Ndiaye a tenu à faire est que tous les 28 membres du comité qui étaient présents ont voté pour son adversaire et que certains ne seraient pas membres dudit comité. Une observation faite par le candidat Ndiaye en début de séance, avant de quitter les lieux. Fustigeant ainsi la manière sélective par laquelle le Comité directeur a été convoqué, mais aussi l’utilisation par l’autre camp de la police. Ce qui explique que beaucoup de membres n’aient pas été au courant. Lui-même n’ayant été avisé que quelques minutes avant la réunion.

Une situation de partialité flagrante dont le camp Serigne Ndiaye pense que la police de New York devait prendre en compte. En effet, après la réunion, une célébration folklorique du camp Mamadou Dramé a eu lieu dans le siège même de l’Asa ouvert à l’occasion. Une campagne de désinformation, selon l’autre camp, qui rappelle que la police de New York, dans son allocution, a aussi souligné qu’il n’est pas de son ressort de désigner qui est le président de l’Association des Sénégalais d’Amérique, mais qu’elle se préoccupe plutôt de la sécurité des personnes et de leur liberté de mouvement sans aucune intimidation. Dans un entretien avecle candidat Mbacké Ndiaye, le lendemain, le capitaine Sheppard a rappelé sa position de neutralité dans cette affaire,tout en rappelant que le membre du comité est libre de porter plainte et de solliciter une injonction du juge sur les activités du l’association. Une option qui semble être prise en compte par le camp Serigne Ndiaye, en tournant le regard versl’ambassadeur Mansour Elimane Kane, très attendu, après que le consulat a échoué dans sa médiation.

laissez un commentaire
%d blogueurs aiment cette page :