FAR RSSD a été mis en demeure. Filiale de FAR Limited qui détient 15% des blocs Rufisque Offshore, Sangomar Offshor et Sangomar Offshore Profond, est sommé de réguler ses défaillances, le retard de paiement d’un mois pour régler l’appel de fonds conformément à ses obligations.

Dans un communiqué du ministère du Pétrole et des Énergies, il est établi que FAR dispose de six (6) mois pour se conformer à ses obligations dans le projet Sangomar.

« À partir de la notification de la mise en défaut, FAR RSSD SA n’est autorisé ni à participer aux réunions du Comité des Opérations, ni à exercer son droit de vote durant la période de défaillance. Par ailleurs, FAR RSSD dispose d’un délai de six (6) mois à compter de ladite mise en défaillance pour remplir ses obligations aux fins de rétablir ses droits au sein de l’Association.»

La note informe que « cette notification de défaillance a été introduite en vertu des dispositions de l’Accord d’Association (JOA) qui régit l’organisation au sein de la Joint-Venture (JV) entre les différents contractants présents dans les blocs susmentionnés. En ce sens, le ministère du Pétrole et des Énergies porte une attention particulière à l’évolution de cette situation et enjoint l’opérateur à veiller à ce que cette défaillance ne mette pas en péril le développement pérenne de la phase 1 du projet Sangomar ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici