Difficile pour l’instant de déterminer les causes de la fusillade, car après son acte, le tireur s’est lui aussi donné la mort en se logeant une balle dans la tête.

Un soldat nigérian a tué quatre de ses collègues et blessé deux autres mercredi avant de se tirer une balle dans la tête. Une enquête est en cours pour déterminer les causes de la fusillade.

C’est le haut commandement militaire qui a annoncé la nouvelle. « Un caporal de l’armée servant au Commandement du théâtre, Opération Lafiya Dole (qui combat les terroristes, NDLR), Super Camp 15 de l’armée, situé à Malam Fatori, est devenu fou furieux et a ouvert le feu, tuant quatre de ses collègues », peut-on lire dans un communiqué signé du colonel Sagir Musa, chef de service des relations publiques.

L’armée ajoute que les deux blessés sont pris en charge dans un hôpital de Maiduguri, capitale de l‘État de Borno au nord.

Mais difficile pour l’instant de déterminer les causes de la fusillade, car après son acte, le tireur s’est lui aussi donné la mort en se logeant une balle dans la tête.

Ce n’est pas le premier incident du genre au sein de la force publique nigériane. En décembre dernier par exemple, un caporal de police en poste à Abuja la capitale avait tué son collègue avant de se suicider.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici