Des émissaires de l’ONU, de l’Union africaine (UA) et de la Communauté de développement de l’Afrique de l’ouest (Cédéao) sont arrivés dimanche en Guinée, après les violences liées à la réélection contestée du président Alpha Condé, a indiqué le ministre guinéen des Affaires étrangères. Parmi eux, le président de la Commission de la Cédéao Jean-Claude Kassi Brou et Mohamed Ibn Chambas pour les Nations unies.

En deux jours, elle a pour mission d’apaiser les tensions alors que le principal opposant Cellou Dalein Diallo, crédité de 33,50% des voix par la Céni, doute de la crédibilité de cette mission internationale. Selon lui, « ils ont toujours joué le jeu d’Alpha Condé ».

‘’Ils m’ont déjà appelé pour me dire qu’ils veulent me rencontrer chez moi à Dixinn. Je leur ai dit que ne pouvais pas les voir, parce que je ne peux recevoir personne et je ne peux pas sortir’’, a confié le vainqueur autoproclamé de l’élection présidentielle dans les Grandes gueules.

Ajoutant qu’ils ‘’m’ont répondu qu’ils vont s’arranger. Je leur ai fait savoir que je suis disposé à les recevoir à mon bureau bien que je ne les fais pas confiance. Ils ont toujours joué le jeu d’Alpha Condé. Mais s’ils demandent à me rencontrer, je suis prêt à le faire à mon bureau comme d’habitude’’.

Dalein affirme qu’il n’accorde aucun crédit à la main tendue d’Alpha Condé. ‘’Je n’ai pas entendu son appel au dialogue. Quelqu’un qui appelle au dialogue ne se comporte pas comme il le fait : aller tuer des jeunes, faire assassiner des enfants, séquestrer son adversaire, vandaliser son bureau et son siège’’, a-t-il coupé court.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici