S'Informer devient un plaisir

Matt Pokora : cette période qu’il a très mal vécue avec sa femme et son fils Isaiah

0

Matt Pokora est l’heureux papa de deux garçons. Le 24 avril 2021, il a accueilli son petit Kenna. Si avec sa compagne, Christina Milian, ils ont été sur un petit nuage, le chanteur n’a pas oublié certains moments compliqué qu’il a vécu.

Matt Pokora et Christina Milian ont agrandi leur petite famille le 24 avril 2021. Après avoir déjà donné la vie à un petit garçon, Isaiah, âgé de 15 mois, les amoureux ont accueilli un deuxième garçon, Kenna. Tous les deux élèvent également la fille aînée de la comédienne, Violet. Très heureux d’être de jeunes parents, dans un interview que le célèbre chanteur a accordé à Télé 7 Jours, il a tout de même assuré que le couple a vécu des moments difficiles. Il est très fatigué. « Kenna, mon dernier, est très difficile la nuit », a-t-il confié dans un premier temps avant de faire le comparatif avec son fils aîné. « A deux semaines, son frère, Isaiah, pouvait dormir six heures d’affilées. Lui se réveille toutes les trois heures… »

Mais lorsque Matt Pokora regarde ses deux enfants, il ne regrette rien. D’ailleurs, alors qu’il s’apprête à revenir en France pour repdrendre ses projets professionnels, il a décidé d’embarquer toute sa petite famille dans ses valises. Il ne veut surtout pas revivre la séparation qu’il a vécue avec Isaiah en 2020. « Je le voyais toutes les trois semaines. C’était très dur. J’ai raté ses premiers pas. En quatorze mois, j’ai passé cinq mois loin de lui », a-t-il raconté le coeur lourd. Il ne peut pas cacher sa fierté d’avoir fondé sa famille, lui qui a grandi avec des parents divorcés. « Quand on se promène sur les hauteurs de Los Angeles, que je regarde ma femme et mes fils, j’ai les larmes aux yeux. »

Matt Pokora est fier d’être un père de famille
Avant d’avoir ses enfants, le chanteur n’avait pas de plaisir à être chez lui. Le soir, il préférait faire la fête avec ses proches. « Maintenant, j’ai hâte de retrouver la maison pour prendre mes enfants dans mes bras », a encore expliqué le jeune père de famille. S’il sait qu’il n’a pas un style de vie classique et que la reprise de la vie « normale » va l’éloigner plus souvent de ses enfants. Mais il sait que les retrouvailles ne seront que plus belles.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.