S'Informer devient un plaisir

Le Président du CNJS Khadim Diop rappelé à l’ordre par ses colaborateurs

0

Entre le Président du Conseil National de la Jeunesse et ses collaborateurs Présidents de Conseils Régionaux de la Jeunesse, ce n’est plus le grand amour. Dans une fracassante et commune déclaration, les Présidents de Cjr de Saint-Louis, Dakar, Ziguinchor, Kolda, Louga, Fatick, Sédhiou, Kaffrine, Diourbel, Tambacounda, Matam… ont tenu à rappeler à l’ordre leur leader.

En effet, Fara Ndiaye et ses collègues se disent  » très outrés par la récente sortie du Président du Conseil National de la Jeunesse du Sénégal dans la presse le 29 septembre 2017.  »

Ils accusent, en effet, Khadim Diop d’avoir brandi des menaces contre le Président de la République du Sénégal et son Gouvernement. Ainsi se voudront-ils clairs dans leur mise au point.

« Nous signalons aux autorités Sénégalaises et à l’opinion publique nationale et internationale que le Cnjs est une force de propositions et d’actions et non une plateforme de force de pression. »

Ils ajoutent aussi que cette structure « est un corps constitué de l’État qui doit accompagner et soutenir les politiques publiques orientées vers la promotion, l’épanouissement et le développement de la jeunesse  » et aucunement une arme entre les mains d’un individu.

Les Présidents de Crj, membres des Comités Régionaux de Développements de se réjouir de l’état des financements des projets des jeunes, depuis la dernière rencontre avec le Directeur Général de l’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes, Amadou Lamine Dieng le 19 août passé. Ils diront que la situation s’est considérablement améliorée puisque tous les engagements pris par le Dg ont été respectés. Par conséquent, martèlent-ils, « les propos du Président du Cnjs n’engagent que sa personne ».

Ils se féliciteront, par ailleurs, de la décision du Président de la République, de faire de 2018, une année sociale, dédiée aux jeunes, aux femmes, aux enfants, aux personnes âgées et celles vivant avec un handicap, estimant que l’initiative sera un facteur de réduction du chômage et du sous-emploi des jeunes. Ils s’engageront enfin à accompagner le ministre Pape Gorgui Ndong dans ses nouvelles tâches de ministre de la Jeunesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.