DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Le ministre américain de la justice dit avoir «personnellement approuvé» un raid du Fbi chez Donald Trump

0

Le ministre américain démocrate de la Justice Merrick Garland a affirmé jeudi 11 août, avoir «personnellement approuvé» la perquisition spectaculaire du FBI lundi chez l’ancien président Donald Trump en Floride.

«J’ai personnellement approuvé la décision de réclamer un mandat de perquisition pour cette affaire», a déclaré le ministre américain démocrate de la Justice Merrick Garlan, lors d’une conférence de presse exceptionnelle, en faisant référence à la perquisition menée par le FBI, lundi, chez l’ancien président Donald Trump en Floride.

Lors de cette courte intervention télévisée, il a également dénoncé des «attaques infondées» venues des républicains contre son ministère de la Justice et le FBI. «Le ministère ne prend pas ce genre de décision à la légère», a-t-il souligné, ajoutant qu’elle avait été validée par un juge fédéral.

DES «OBLIGATIONS ÉTHIQUES»
Insistant sur des «obligations éthiques» qui l’empêchaient de détailler les raisons de la perquisition, Merrick Garland a dit avoir demandé à un juge de Floride de lever la confidentialité du mandat. D’autant, a-t-il souligné, que Donald Trump a confirmé cette perquisition et que l’affaire revêt un «intérêt public important», à trois mois des élections législatives de mi-mandat.

Donald Trump, qui avait reçu une copie du mandat mais ne l’a pas rendue publique, a indiqué dans un communiqué dans la nuit de jeudi à vendredi que «non seulement (il) ne s’opposerait pas à la publication des documents mais (qu’il) irait plus loin en ENCOURAGEANT leur publication immédiate».

LEVÉE DE LA CONFIDENTIALITÉ DU MANDAT
La perquisition de la police fédérale a-t-elle à voir avec les nombreux cartons que Donald Trump a emportés avec lui en quittant la Maison Blanche en janvier 2021 ? Est-elle liée à l’enquête sur sa responsabilité dans l’assaut du Capitole ? Concerne-t-elle plutôt les enquêtes à New York pour fraudes financières et fiscales le visant, ainsi que ses enfants Ivanka et Donald Jr et la Trump Organization ?

En demandant la levée de la confidentialité du mandat, le ministère de la Justice a mentionné, sans les contredire, les déclarations de représentants de Donald Trump indiquant que le FBI recherchait des documents d’archives de la Maison Blanche, peut-être classés secret défense. Selon le Washington Post jeudi soir, certains documents recherchés concernent des armes nucléaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.