DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

La France cède la totalité de ses actions à l’Aéroport de Conakry à l’Etat guinéen

L’Etat de la Guinée a procédé à « l’acquisition des 49% des actions détenues par les Aéroports de Paris (ADP), l’Agence Française de Développement (AFD) et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux (CCIB) au sein de la Société de Gestion et d’Exploitation de l’Aéroport de Conakry (Sogeac) », a annoncé dans un communiqué, Aéroport international Ahmed Sékou Touré de Conakry, mardi.

Suite à la signature de l’acte de cession de parts entre l’Etat Guinéen et ses co-actionnaires au sein de la Sogeac, « l’Etat devient à 100 % propriétaire de la Sogeac », ont souligné les autorités guinéennes.

Le ministre guinéen de l’Economie et des Finances, Moussa Cissé, qui avait signé au nom de l’Etat guinéen, « a tenu à préciser que cette étape ne constituait pas une séparation mais d’une continuité », dans la gestion de cet aéroport.

Lors de cette cérémonie de signature de l’acte de cession, les autorités guinéennes ont annoncé « un démarrage rapide du projet d’extension et de modernisation de l’Aéroport International Ahmed Sekou Toure » et ont rendu « un hommage aux partenaires français pour les actions menées durant toutes ces années ».

Pour rappel, l’aéroport international Gbessia de Conakry a été rebaptisé par le président de la transition, le Colonel Mamadi Doumbouya, en décembre 2021, « Aéroport international Ahmed Sékou Touré » du nom du premier président de la Guinée.

Ahmed Sékou Touré a dirigé le pays depuis l’indépendance en 1958 jusqu’à sa mort en 1984.

Le désormais Aéroport international Ahmed Sékou Touré a été privatisé seulement 3 ans après la disparition du « responsable suprême de la révolution » de la Guinée indépendante et confié par le régime militaire du Colonel Lansana Conté, le 2 novembre 1987, à la Sogeac, une société mixte.

Les actionnaires traditionnels qui étaient l’État guinéen (51%) et Aéroport de Paris, ADP ainsi que la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux (49%) ont évolué trois décennies après.

Les nouvelles autorités de la transition en Guinée avaient annoncé l’accélération du processus de réforme, suite à une audit un audit technique et financier.

laissez un commentaire
%d blogueurs aiment cette page :
Verified by MonsterInsights