Absent  de la scène musicale depuis quelques années, Fallou Dieng sort de sa réserve pour éclairer la lanterne des sénégalais sur les rumeurs d’un supposé maraboutage dont il serait victime.  Selon le « chef d’état-major des ambianceurs’’, il n’a jamais été marabouté, confie-t-il, dans les colonnes de l’obs. Et promet un retour rythmé avec un nouvel album.

« Je n’ai jamais été marabouté et je suis en pleine possession de mes moyens. Les Sénégalais ont tendance à se faire des idées ou à tirer des conclusions hâtives. S’ils restent un moment sans t’entendre, automatiquement, certains en déduisent que tu es victime de maraboutage ou que tu es en perte de vitesse. Alors qu’il en est rien.

Je suis absent de la scène musicale depuis un bon moment. Je me suis fait rare, car j’ai subi un choc. Je n’ai jamais voulu en parler ou m’apitoyer sur mon sort. Cela m’a causé des soucis, notamment aux pieds et cela a aussi été un obstacle dans ma carrière. J’ai donc traversé une période assez sombre, mais je l’ai acceptée avec philosophie. Ce n’était pas aussi grave, mais c’était sérieux, car mes pieds étaient touchés

Le bon Dieu en a décidé ainsi et j’ai fait avec. J’ai géré la situation sans jamais crier sur tous les toits. J’en ai profité pour faire un break, histoire de reculer pour mieux sauter. Et mon prochain album qui sera disponible dans deux semaines, va le prouver.»

Par ailleurs, l’auteur de « Askanu laobé » confie son statut de « Chef d’état major des ambianceurs »  en annonçant la sortie de son prochain opus dans deux semaines et promet que les mélomanes ne seront pas déçus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici