S'Informer devient un plaisir

Doléances des notaires: Le ministre de la Justice s’engage et rassure…

0

Les doléances des notaires du Sénégal, exprimées devant le chef de l’Etat, lors de la cérémonie officielle d’ouverture du 31e Congrès des notaires d’Afrique à Dakar, vont connaitre une suite favorable.

Des doléances qui cadrent avec l’exercice de leur profession comme celle de pouvoir, entre autres, intervenir dans les transactions faites sur les terrains non immaculé

Après l’engagement du président de la République devant plus de 500 notaires du monde, de prendre en compte leur doléance dans la réforme relative au Code de procédure pénal (Cpp), le ministre de la Justice, Garde des Sceaux a tenu à rassurer, ce vendredi, journée de clôture de ce congrès, les notaires du Sénégal.

  
‘’Je pense que le Chef de l’Etat vous a écouté. Je pense que vous avez entendu ses intentions exprimées de vive voix. Je pense que vous avez compris que le Chef de l’Etat, sait apprécier à sa juste valeur le rôle extrêmement important que joue le notaire dans la régulation sociale. C’est à vous que revient le rôle de sécuriser les contrats. On a parfaitement besoin de vous. Et rassurez-vous, les instructions, les engagements que le chef de l’Etat, lors de l’ouverture, a pris en invitant le Garde des Sceaux à prendre les dispositions rapidement pour votre protection dans l’exercice de vos fonctions. Cela sera fait sans délai, je puis vous l’affirmer’’, a-t-il dit au cours de la manifestation.

Des propos tenus, à la hâte, par le Garde des Sceaux qui était pressé par l’urgence d’accompagner son collègue Nigérien qui devait aller prendre l’avion. Celui-ci a expliqué avoir manqué à la cérémonie d’ouverture en raison de son absence du terroir.


‘’Je ne pouvais pas partir ainsi sans vous saluer et vous exprimer ma très grande satisfaction au nom du président Macky Sall, de son gouvernement et de celle de tout le peuple sénégalais. Je n’étais pas là, j’étais à Bissau pour le Sommet de l’Ohada qui réunit les ministres de la Justice. Nous avons fait le maximum, mon collègue ministre de la Justice du Niger pour anticiper nos retours pour justement participer à vos assises. Ne serait-ce que pour la fin. Depuis notre retour nous avons eu des échos’’, a-t-il confié aux parties prenantes de ce congrès international.  

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.