Le directeur de la cinématographie, Hughes Diaz, menace certains producteurs des séries audiovisuels. Dans un communiqué, M. Diaz décide de remettre de l’ordre dans le secteur. Il prévient les acteurs que désormais, il ne sera toléré aucun tournage de film sans autorisation. A l’en croire, en cas de violation de la loi, il sera procédé, en partenariat avec les forces de sécurité publique, à la saisie du matériel de tournage et des négatifs, assortie d’une amende de 3 à 10 millions Fcfa, pour le long-métrage et de 1 à 5 millions Fcfa pour le court métrage.

Partager Facebook Twitter Pinterest LinkedIn WhatsApp

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici