DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

CdM 2022 : le Brésil bat la Suisse et file en 8es

Après deux matches de fou entre le Cameroun et la Serbie (3-3) et la Corée du Sud et le Ghana (2-3), on retrouvait, ce lundi en fin d’après-midi deux formations victorieuses lors de la première journée de cette Coupe du Monde. Le Brésil avait battu la Serbie (2-2) alors que la Suisse était venue à bout, difficilement, du Cameroun (1-0). Sans Neymar, blessé, le Brésil allait devoir montrer ce qu’il savait faire face à des Helvètes toujours difficiles à manier.

En première période, on s’est pas mal ennuyé, il faut l’avouer. Entre des Auriverdes sans idée et un 4-1-4-1 bien serré de Xhaka et ses coéquipiers, il n’y avait que trop peu de failles. La première véritable occasion de la partie venait d’un centre de la droite de Raphina, qui trouvait la reprise du tibia d’un Vinicius Junior, étrangement seul (27e). Premier bel arrêt pour Yann Sommer. La seconde et dernière véritable occasion de ce premier acte venait d’une belle frappe de Raphinha, bien captée par Sommer (31e). Sinon, peu ou pas grand-chose à signaler, une tête contrée de Thiago Silva sur corner (44e) et beaucoup de duels assez âpres. À la pause, les deux nations étaient dos à dos.

Le Brésil se qualifie pour les huitièmes de finale
Au retour des vestiaires, Tite tentait un coup en sortant Paqueta et en faisant entrer Rodrygo. Cette seconde période était bien plus animée et ça sentait le chaos à chaque offensive. Toutefois, Breel Embolo et ses coéquipiers péchaient souvent dans l’avant-dernier geste. Alors qu’on croyait que les Brésiliens avaient ouvert la marque grâce à un but tout en finesse de Vinicius Junior, l’arbitre, aidé par la VAR, refusait la réalisation pour hors-jeu (66e). On repartait donc à 0, mais cette fois avec des Brésiliens survoltés, qui voulaient aller chercher leur qualification pour les huitièmes de finale.

Tite lançait d’autres armes offensives dans la bataille en faisant entrer en jeu Gabriel Jesus et Antony en lieu et place de Richarlison, très décevant, et de Raphinha (73e). Murat Yakın répondait en sortant notamment Breel Embolo pour faire rentrer Haris Seferovic (75e). Mais personne ne trouvait réellement la faille dans cette rencontre où les offensifs ont finalement été peu inspirés. Cela tombe bien puisque la lumière est venue d’un milieu de terrain. Suite à une petite passe de l’extérieur du pied de Vinicius Junior, Casemiro envoyait une volée en pleine lucarne. Avec ce but, malgré une ultime tentative de Rodrygo (90e +4), et donc cette victoire, le Brésil rejoint la France, seule qualifiée jusqu’ici, en huitièmes de finale de la Coupe du Monde.

laissez un commentaire
%d blogueurs aiment cette page :