DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Benjamin Mendy m’a dit : «J’ai c0uché avec 10 000 femmes», le joueur dans de beaux draps

Manchester City soccer player Benjamin Mendy, who has been accused of rape and sexual assaults, arrives for a court hearing in Chester, England, Wednesday, Feb. 2, 2022. (AP Photo/Jon Super)/MJS102/22033376203552//2202021153
0

Jeudi, au procès de Benjamin Mendy, a été diffusé le témoignage d’une deuxième victime, qui raconte avoir été vio.lée. Le contre-interrogatoire de l’avocate de l’international français intrigue la presse britannique. «Si jamais je tombe enceinte, ce sera ce soir», c’est avec cette citation que le Daily Mail titre son compte-rendu de la 3e journée d’audience du procès de Benjamin Mendy, jeudi.

C’est notamment ce qu’aurait envoyé l’une des femmes qui accuse l’international français de vi.ol. Ce dernier est accusé de 8 v.iols, une tentative de vi.ol et une agr.ess.ion sex.uelle par 7 femmes venues dans son «manoir isolé» de Prestbury, dans la banlieue de Manchester.

Comme la veille, c’est un enregistrement vidéo qui a été diffusé aux 14 jurés, au tribunal de Chester (au Sud de Liverpool). Un dimanche après-midi d’octobre 2020, dans la banlieue chic de Manchester, Benjamin Mendy et 2 de ses amis sympathise avec un groupe de 4 femmes. A la fermeture de l’établissement, le coaccusé Louis Saha Matturie (aucun rapport avec l’ancien attaquant des Bleus) propose alors au groupe de jeunes filles de venir au domicile du latéral gauche de Manchester City. Une fois arrivée dans la luxueuse villa de Mendy, la plaignante, alors âgée de 20 ans, se fait piquer son téléphone par le footballeur de 28 ans, qui monte dans sa chambre.

Elle le suit dans la pièce et la porte, qui s’ouvre avec une empreinte digitale, se ferme. Mendy demande à la jeune femme de se déshabiller si elle veut revoir son téléphone. «Il a dit: ‘Je te promets, je veux juste te regarder. Tu ne peux pas partir, de toute manière’», assure-t-elle.

Elle affirme ne pas vouloir cou.cher avec lui, mais se déshabille. Le récit est ensuite glaçant. La plaignante explique que l’accusé l’a poussée sur le lit et qu’elle était à 4 pattes, les fesses à l’air. Il aurait tiré ses fesses, elle aurait tenté de se débattre mais dit avoir été vio.lée. «Il a dit: ‘tu es trop timide, j’ai couché avec 10 000 femmes’». Malgré ses refus, elle dit avoir été vi.olée à 3 reprises en 20 minutes. «Mon corps était tellement tendu, il y avait seulement cette douleur», se souvient-elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.