Rachelle Sleylaty, l’ex caissière de Batiplus, accusée d’avoir pompé une importante somme d’argent d’un coffre-fort de la société est libre. Le doyen des juges vient de lui accorder la liberté provisoire. Le parquet ne s’était pas opposé à sa demande de mise en liberté provisoire. La main levée du mandat de dépôt est en cours de transmission. Nous y reviendrons.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici