DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Yeumbeul : Une vacancière hollandaise violée par un ….

0

Le viol présumé d’une vacancière hollandaise répondant au nom de R. T. fait grand bruit dans la commune de Yeumbeul Comico. Vivant avec ses parents sénégalais aux Pays-Bas, elle était venue passer les grandes vacances scolaires à Dakar.
Durant son séjour, un habitant de la localité du nom d’E. Loum s’intéresse à elle. Ainsi, rapporte Les Echos, il se rend un jour chez l’oncle de la fille et trouve cette dernière sur la terrasse de la maison. Tel un fauve, il se jette sur la pauvre adolescente et tente de la violer.

Prise de peur, la petite résiste et s’emploie à se défaire de l’étau de son agresseur sexuel. Mais ce dernier prend le dessus sur la demoiselle, la plaque au sol et abuse d’elle. Après son forfait, il menace de ses foudres la vacancière en cas de dénonciation.
De peur de subir les représailles de son agresseur sexuel, la mineure garde le silence. A la fin des vacances scolaires, elle retourne tranquillement auprès des siens, établis au Pays-Bas. Et l’année suivante, l’adolescente refuse catégoriquement de retourner au Sénégal pour y passer les grandes vacances scolaires ; une attitude qui intrigue ses parents, qui l’interpellent la gamine. Cette dernière fait dans la diversion et se livre à des explications peu convaincantes.

Deux ans après, elle apprend le déménagement de ses grands-parents dans une autre maison et se décide enfin à revenir dans le pays pour les vacances. Elle profite de l’occasion et déclare avoir été victime d’abus sexuels de la part de E. Loum durant son séjour de l’année 2021. D’où son refus catégorique de retourner au Sénégal tant que ses proches continuaient à habiter la maison en question ayant abrité la scène de viol contre sa personne sur ladite terrasse.

Furieux, un oncle de la demoiselle dépose une lettre plainte contre Loum au commissariat d’arrondissement de Yeumbeul Comico. Les flics instruisent l’affaire et ouvrent une enquête. L’adolescente est vite conduite dans un centre hospitalier pour un examen gynécologique. Le rapport du médecin révèle que celle-ci traîne des déchirures hyménales anciennes. «C’est bien lui (E. Loum) qui m’a volé ma virginité alors que je n’avais que 13 ans à l’époque», a indiqué la fille.

Joint par téléphone depuis les Pays-Bas, le papa de la demoiselle confirme les propos de son enfant. De son côté, le mis en cause a dégagé en touche les allégations de la gamine et a clamé son innocence sans convaincre les enquêteurs. Il a été mis aux arrêts, puis placé en garde à vue. Il devrait être présenté devant le parquet pour les incriminations pénales retenues contre lui.

Vieux Père NDIAYE 

laissez un commentaire