DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Yeumbeul : une ado de 13 ans transformée en objet sexuel par un charretier

0

Les relations de voisinage entre le charretier C. Senghor et la famille Ndiaye, sis au quartier Natangué ont été détruites pour une affaire de mœurs. Selon Les Echos, le charretier est accusé d’avoir  transformé la fille de sa colocataire âgée seulement de 13 ans en objet sexuel en contre parti de quelques pièces de monnaie.

Tout a commencé un soir alors que le charretier se reposait dans sa chambre, la jeune fille de 13 ans a fait irruption dans la chambre pour quémander de l’argent à ce dernier pour payer le dîner. Il refusa et somma à la petite de sortir de la chambre, mais elle s’entêta. Trainant toujours dans la chambre, malgré qu’il l’ait chassé, elle s’empara des Pièces d’argent qui se trouvaient sur la table. Le charretier bondit de son lit et essaye de récupérer l’argent des mains de la fille qui résiste de son côté.

Face à ce bras de fer, le charretier bouscula la fille sur son lit conjugal avant de la violer, lui remettre ensuite de l’argent et la laisser partir en douce. Depuis, il répéta à plusieurs reprises des viols sur la mineure en  contre parti de quelques pièces de monnaie. Selon le journal, le dernier acte de viol remonte au mois de janvier dernier, alors que sa colocataire, la mère de la jeune fille s’était rendu en Casamance pour assister à des funérailles. À son retour, la petite qui avait gardé le silence depuis tout ce temps a dénoncé les agissements de son bourreau auprès de sa mère.

Sachant que son secret est mis à nu, il décida d’aller vers la mère de sa victime pour s’excuser. Piégé par sa voisine, il avoua et déclara avoir couché plusieurs fois avec la fille. Des aveux qui ont mis la mère de la petite fille dans une colère incontrôlable. Après avoir proféré des énormités contre son voisin, elle a déposé une plainte au poste de police de Yeumbeul Sud.

Interpellé par la police, le charretier a avoué, mais soutient n’avoir abusé de la mineure qu’une seule fois. Une déclaration que la petite a balayée d’un revers de main soutenant avoir été violé à plusieurs reprises. C. Senghor a donc été déféré mercredi devant le parquet pour viol commis sur une mineure de moins de 15 ans.

laissez un commentaire