Le jeune Ivoirien Yaya Diomandé est le premier lauréat du nouveau prix littéraire « Voix d’Afriques » coorganisé par RFI et les éditions JC Lattès. Le jury présidé par l’écrivain Abdourahman A. Waberi l’a récompensé pour son roman Abobo Marley face à 372 autres manuscrits sélectionnés

Il a bientôt 30 ans et il vit à Abidjan comme traducteur et blogueur. Grand lecteur et écrivain depuis longtemps, Yaya Diomandé a tenté sa chance en envoyant son manuscrit comme des milliers d’autres sur le continent africain. La chance lui a souri, son talent a été repéré.

L’histoire de ce roman tourne autour d’un petit cireur de chaussures dans un quartier pauvre d’Abidjan qui rêve d’aller à Bengué, c’est-à-dire ailleurs, en Europe voir si les temps sont meilleurs. Pour Yaya Diomandé, le rêve s’est réalisé avec ce prix « voix d’afriques ».

Le vendredi 2 octobre, une grande soirée événementielle avec le lauréat est organisée à la maison de la poésie à Paris en présence d’un comédien et d’un musicien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici