DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Vol des munitions de l’Armée : Le parquet bloqué par l’Armée

0

Il n’y a pas encore d’avancée notoire dans la quête de lumière sur l’arsenal de guerre découvert par la Gendarmerie à Pire. Annoncée au Premier cabinet d’instruction du Tribunal de Grande Instance de Dakar, l’affaire de la saisie de 3 900 munitions n’a toujours pas franchi la porte dudit cabinet. Au Premier cabinet ? Pas encore », souffle une source judiciaire. Ce dossier, transféré de Thiès à Dakar du fait de son caractère « ultra-sensible », tarde à faire de grands pas au parquet du procureur de Dakar du fait de grands pas au parquet du procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye. Seulement le procureur de Dakar ne peut pas confier les deux chauffeurs , Macky Talla Ndiaye et Ahmet Ndiaye , à un cabinet d’instruction. Il a confié le dossier à son substitut, Mme Badiane, qui est tenue de respecter la procédure idoine. L’infraction étant d’ordre militaire, il faut un ordre de poursuites pour poser tout acte allant dans le sens de la recherche de vérité sur l’implication présumée du militaire Amadou Bécaye Sangaré dans cette affaire « explosive ». Leur demande transférée depuis jeudi dernier à la hiérarchie militaire, Serigne Bassirou Guèye et son équipe espèrent la réponse de l’Armée pour décliner les poursuites.

Le juge d’instruction, qui héritera de ce dossier, devra selon toute vraisemblance lancer un mandat d’arrêt contre le militaire, Amadou Bécaye Sangaré, accusé d’avoir volé les munitions en question. Les deux chauffeurs-convoyeurs ont expliqué aux enquêteurs qu’ils ignoraient le contenu des colis incriminés. Quant au supposé voleur, Amadou Bécaye Sangaré, le militaire en service au Camp Limonier à Dakar, il reste introuvable depuis que l’affaire a éclaté au grand jour.

Selon les premiers éléments de l’enquête, ces balles devraient être convoyée en Mauritanie, où sont basées des bandes armées liées à des groupes terroristes. Des soupçons de terrorisme qui font du dossier plus qu’un simple cas de vol au préjudice de l’Armée sénégalaise.

laissez un commentaire