DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Video : Pape Ndiaye : « La Cjrs adhère sans réserve à tous les combats menés par l’Aps »

0

La situation délétère qui prévaut au niveau de l’Agence de presse sénégalaise (Aps) ne laisse pas indifférente les jeunes de la Convention des jeunes reporter du Sénégal (Cjrs). « La convention des jeunes reporters du Sénégal est très sensible à la situation qui prévaut à l’Agence de presse sénégalaise et, qui reflète la situation qui prévaut d’une manière générale dans la presse sénégalaise », a déclaré, ce matin, Pape Ndiaye, coordonnateur de la Convention des jeunes reporters du Sénégal, lors de la conférence de presse tenue a la maison de la presse.

Pour M. Ndiaye :  » Ce qui se passe à l’Aps est le manque de volonté politique de notre gouvernement. Le président de la République avait donné des instructions pour procéder aux changements de statut de l’Aps parce que l’Aps est un organe public, un établissement public à caractère industriel et commercial. Les instructions du chef de l’Etat n’ont toujours pas suivi d’effet. C’est, ce qui explique les difficultés financières rencontrées par l’Aps. Cette subvention annuelle de l’Etat n’est pas en mesure d’assurer le fonctionnement de l’agence ».

La Cjrs adhère, dit-il, sans réserve à tous les combats menés par l’Aps, allant dans ce sens pour la défense des intérêts matériels et moraux de ses travailleurs. 

Il a, par ailleurs, souligné que la situation de l’Aps n’est pas l’apanage exclusif de nos confrères de l’Agence de presse sénégalaise. « C’est une crise qui frappe toute la presse sénégalaise d’une manière générale. La presse privée est concernée, même l’audiovisuel public est concerné par cette précarité », informe-t-il. À cet effet, notre confrère de Walfadjri pense qu’il est temps de trouver une solution à ce phénomène qui perdure.  » La solution à ce problème, est celle préconisée par la Coordination des Associations de Presse (Cap), c’est-à-dire, un plan national de la presse qui doit étudier toutes les difficultés de la presse », confie M. Ndiaye.   

laissez un commentaire