À l’occasion du point de presse tenu ce samedi par le comité d’organisation des activités et manifestations de la Fayda COMAF, dont le président du comité Cheikh Baye Mamoune Niass, avec ses collaborateurs ont émis et, ont fait part de leur volonté de voir ériger la cité religieuse de Cheikh al lislam Baye Niass en commune, lors de cette rencontre qui était typiquement dédiée à l’évaluation de l’organisation du Gamou édition 2019.

Cheikh Baye Mamoune Niass, le président du COMAF prenant la parole a soutenu que « la communalisation de Médina Baye Niass est devenue une exigence vu sa population qui ne cesse d’accroître mais aussi à ses opportunités en terme d’économie car cette cité peut développer le tourisme religieux si on se fie des déplacements fréquents des disciples sur Médina Baye Niass. Cheikh Baye Mamoune Niass de dire: « ériger Médina Toul Ibrahim Niass en commune a été toujours un souhait de ses religieux et disciples de la part des autorités, une opportunité pour notre cité de pouvoir gérer ses entrées et ses sorties notamment les tableaux publicitaires, les fidèles qui s’y convergent chaque année à l’occasion du Mawlid et autres fêtes religieuses.

Diamyatou Ansaroudine qui a la charge de financer le Gamou et le COMAF, chargé d’organiser toute activité et manifestation de la fayda ont ensemble tiré le bilan de cette édition.

Deux points saillants ont été aussi soulevés. Il s’agit dabord de l’apport de l’État du Sénégal pour la bonne organisation du Gamou.  » Nous sommes très satisfaits des moyens que l’État à travers ses services a mis en place lors du Gamou. C’est une satisfaction à plus de 80%… », a indiqué cheikh Baye Mamoune Niass.
Le second point prend en compte la présence massive à Médina Baye des pays étrangers qui sont au nombre de plus 50 nationalités venus des quatre coins du monde.

Birane Niass, Kaolack pour Thieydakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici