DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Vidéo-AIBD: Les révélations d’Abdoulaye Mbodj sur les accords de financement

0

L’accord de sous-traitance entre le Groupe turc Summak-Limak et Saudi Ben Laden Group pour finaliser les travaux de l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD), a permis au Sénégal d’économiser 64 milliards de francs CFA, a révélé jeudi le directeur général de l’AIBD, Abdoulaye Mbodj.

« L’accord avec Summak-Limak et Saudi Ben Laden Group a permis au Sénégal de réaliser une économie de 64 milliards de francs CFA et de finaliser les travaux de l’AIBD en fast tract », a-t-il dit lors de l’inauguration de l’AIBD.

Lancés en décembre 2007 par l’ex-président de la République, Abdoulaye Wade, les travaux de l’AIBD avaient enregistré un retard sur les délais impartis. Le chantier avait été repris par la société turque Summa-Limak, fin 2016, après l’arrêt des travaux par Saudi Bin Laden Group. La société saoudienne était entrée en conflit avec l’État du Sénégal.

La société turque Summak-Limak a réalisé une performance, a estimé le directeur général de l’AIBD qui a remercié le président Macky Sall pour son implication personnelle dans la réalisation de ce projet.

« A votre accession à la magistrature suprême en 2012, le chantier de l’AIBD était à un taux d’exécution de 34%, alors que le taux d’exécution financière était de 50% », a-t-il dit. M. Mbodj a rappelé son engagement dans le règlement de certains problèmes, avec des solutions innovantes pour sortir l’AIBD de l’impasse.

L’accord de sous-traitance entre le Groupe turc Summak-Limak et Saudi Ben Laden Group pour finaliser les travaux de l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD), a permis au Sénégal d’économiser 64 milliards de francs CFA, a révélé jeudi le directeur général de l’AIBD, Abdoulaye Mbodj.

« L’accord avec Summak-Limak et Saudi Ben Laden Group a permis au Sénégal de réaliser une économie de 64 milliards de francs CFA et de finaliser les travaux de l’AIBD en fast tract », a-t-il dit lors de l’inauguration de l’AIBD.

Lancés en décembre 2007 par l’ex-président de la République, Abdoulaye Wade, les travaux de l’AIBD avaient enregistré un retard sur les délais impartis. Le chantier avait été repris par la société turque Summa-Limak, fin 2016, après l’arrêt des travaux par Saudi Bin Laden Group. La société saoudienne était entrée en conflit avec l’État du Sénégal.

La société turque Summak-Limak a réalisé une performance, a estimé le directeur général de l’AIBD qui a remercié le président Macky Sall pour son implication personnelle dans la réalisation de ce projet.

« A votre accession à la magistrature suprême en 2012, le chantier de l’AIBD était à un taux d’exécution de 34%, alors que le taux d’exécution financière était de 50% », a-t-il dit. M. Mbodj a rappelé son engagement dans le règlement de certains problèmes, avec des solutions innovantes pour sortir l’AIBD de l’impasse.

laissez un commentaire