Le port du bracelet électronique dans le système pénal est désormais une réalité au Sénégal. En effet, le Conseil des Ministres qui s’est réuni, ce mercredi, a adopté le projet de loi modifiant la loi 65-60 du 21 juillet 1965 portant code pénal et consacrant le placement sous-surveillance électronique comme mode d’aménagement des peines. En sus, le Conseil a adopté le projet de loi modifiant la loi 65-61 du 21 juillet 1965 portant code de procédure pénal et introduisant l’assignation à résidence avec surveillance électronique comme alternative à la détention provisoire et le placement sous surveillance électronique comme mode d’aménagement des peines.

Cette mesure vient répondre à une demande cruciale qui est de désengorger les prisons.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici