S'Informer devient un plaisir

UN SÉNÉGAL DE TOUS, UN SÉNÉGAL POUR TOUS, AVEZ VOUS PROCLAMÉ, MONSIEUR LE PRÉSIDENT ?

0

La déclaration de politique générale est l’un des moments forts, marquant la vie politique d’une Nation, au lendemain d’une élection présidentielle ou législative, après la constitution du nouveau gouvernement, avec la nomination d’un Premier Ministre par le Président de la République. On s’accorde même à dire que c’est une tradition républicaine qui s’impose de fait ou de droit, peu importe à tout Premier Ministre . Celle du Cinq décembre, qui consacre pour la deuxième fois consécutive le passage du Premier Ministre, Monsieur Mohamet Dione devant l’illustre Assemblée Nationale. revêt bien un cachet tout autre. Certes il est vrai , le Premier Ministre ne devait pas avoir un grand mal , malgré une opposition un peu agitée, déchaînée et trop passionnée, pour cause , à avoir la confiance de l’ Assemblée, car bénéficiant d’une majorité confortable de députés très avertis, issus du groupe parlementaire de sa coalition politique Benno Bokk Yakar, de non-inscrits responsables , même de députés de l’opposition pourquoi pas. Ce n’est pas la brillante réussite à cette dure épreuve de cet homme de dossier , grand compagnon depuis fort longtemps de monsieur le Président de la République qu’il connaît et sent bien depuis la Primature , l’Assemblée Nationale, avant d’être son ministre , chargé du BOSS, un grand technocrate doublé d’un fin politicien ,connu pour sa maîtrise de ses dossiers , connu pour son calme , sa courtoisie qui cache une fermeté de bon aloi qui pourrait susciter des soucis, des inquiétudes. Il se trouve seulement que le « Sénégal de Tous », « le Sénégal pour Tous », que le Premier Ministre devait décliner, au départ modeste profession de foi , doctrine, puis programme Yonnou Yokoute qui avait valu à son concepteur l’ancien opposant d’alors Macky Sall avait de parcourir à plusieurs reprises par monts et vaux , ne laissant aucun coin le Sénégal des villes , et celui des profondeurs , avec l’Acte III de la Décentralisation et le Plan Sénégal Émergent pour l’horizon 2035 montre en l’espace de cinq ans seulement , aujourd’hui un nouveau visage et un corps rayonnants de bonne santé et visibles de partout.

Le Premier Ministère avec sérénité et respect face à l’ opinion, s’est adressé aux représentants du peuple , seul souverain , qui n’a cessé de renouveler sa confiance à son Président, ce, depuis les élections présidentielles de mars 2012, le référendum de mars 2015, pour l’adoption de la Nouvelle Constitution et tout dernièrement les élections législatives de juillet 2017. Oui ,le Premier Ministre voulait démontrer, pour que nul n’en ignore , malgré les sanglots, les vociférations pardon les cris d’orfraie avec une sérénité patricienne sans nulle autre pareille et un calme olympien que les sénégalais n’avaient pas du tout eu tort d’avoir bien porté leur choix sur
la personne du Président Macky Sall , comme seul habilité à être désormais le seul et valable dépositaire moral ,légal , de leurs espoirs . En fait , ces programmes , plans, projets, politiques publiques qu’ils s’appellent Yonnou Yokoute , Acte III de la Décentralisation,Plan Sénégal Émergent, Pracas, PUDC, Promovil, ne sont en réalité que l’expression nette, concise ,la claire , précise matérialisation de vertus , de valeurs fortement encrées jusque dans les tréfonds de monsieur le Président Macky. Elles ne parsèment plus, force est de le constater hélas aujourd’hui les sentiers politiques, pavés de malhonnêteté intellectuelle, pour ne pas dire de malhonnêteté tout court, de mensonges, de diffamations. Devant Dieu et les hommes , on peut bien soutenir à juste raison que le Président Macky est quelqu’un de bien.

On ne saurait nier sa générosité de cœur, mais surtout d’esprit. Le Président est toujours enclin à prendre de la hauteur, au dépassement, au pardon aux remarques déplacées, propos jugés discourtois, excessifs mêmes , dirigés à l’endroit sa personne . Nous en constituons bien un exemple comme beaucoup d’autres du reste à de nombreuses occasions . Parce que il ne fait aucun doute qu’il a toujours gardé précieusement dans son cœur d’or comme un écrin ces moments de fraternité qu’il a vécus avec nous et qu’il n ´est pas disposé à enterrer pour rien au monde . À travers cette humilité ,il incarne à la fois le leadership et l’éternel serviteur de son peuple. Il L’espace , le temps , jour la nuit n’ont pas de prise sur sa determination pour mener le Sénégal en marche et en avant pour l’émergence. Il n’est pas nécessaire pour un averti de l’approcher pour savoir que le travail quotidien au dessus de la normale, qui est son lot quotidien ne lui a guère fait de cadeaux . D’où cette lancinante question. Où est ce que le Président tire toutes ses forces pour concevoir et mener ses grands chantiers consolidants ? pourrait-on se demander ? La première réponse qui ne souffrirait sans doute d’aucun démenti,est qu’il a un avantage, un don de Dieu d’avoir à ses côtés , une sainte personne, à la fois amie ,compagne , epouse et sœur . Il s’y ajoute que le Président est aussi un humaniste .
Un Sénégal de Tous, pour Tous , a t- il proclamé ? Nous pouvons porter témoignage qu’il a toujours , depuis fort longtemps fait siens cette profession de foi, ce crédo, ce rêve qui sont entrain de se transformer en une heureuse réalité, au grand bonheur des sénégalais, grâce à son opiniâtreté, son courage, son abnégation ,
et surtout son patriotisme . Dans l’élaboration de nos contributions à sa respectueuse personne , ses réalisations dédiées, nous n’avons
aucun mérite. Car ce sont ses actions qui ont toujours inspiré votre serviteur dans la conceptualisation de son libéralisme social dont l’essence est l’humanisme même à travers notre concept des 3 H: humanisme républicain, humanisme économique, humanisme politique

Humanisme républicain :
Avec la Bonne Gouvernance le Président sitôt élu, a fait adopter la baisse des loyers , des impôts sur les salaires des fonctionnaires et employés du privé, octroyé des bourses sociales, un fonds d’appui à la presse , mis en place la couverture médicale universelle, construit des centres de santé , hôpitaux dotés d’équipements modernes procédé à la multiplication d’écoles , de lycées , des universités , des commissariats de police, brigades , recruté des diplômés arabisants,des maîtres coraniques, accordé des salaires aux chefs de quartier, de village, relevé les pensions des retraite des civils, pour la première fois des retraités, invalides, blessés, mutilés, la ration quotidienne des détenus, mis un dispositif de prévention et de lutte contre l’érosion côtière, la déforestation, la criminalité , etc …
Humanisme économique :
Le Président a bien mis à la disposition des populations des villes , surtout celles du Sénégal des profondeurs, (le monde rural) , longtemps oubliées, pour mieux améliorer leurs conditions de vie , des moyens en matériel,à travers le Pracas, le PUDC, Promovil, la mise en valeur des de grandes surfaces terres, octroyé des engrais ,des semences, construit des pistes pour évacuer les productions agricoles , octroi de gilets de pêche et  de moteurs de pirogues pour un coût de centaines de milliards , étendu le réseau routier, électrique , l’énergie solaire, éolienne , assuré la Sécurisation du milieu des Affaires , accordé des financements aux jeunes , aux femmes , aux opérateurs économiques, aux immigrés pour la création d’entreprises qui
vont assurer plus de 500000 revenus réguliers globaux ,ou périodiques ( le terme est plus approprié ) qui incluent à la fois des salaires , des rentes, la relance,l’accompagnement des entreprises en difficultés, la reprises de sociétés comme la Sonacos , créé poursuivi, finalisé des infrastructures de dernière génération, comme l’aéroport AIBD.

L’Humanisme politique :
Monsieur le Président a pris l’option inclusive de gouverner ensemble en œuvrant inlassablement pour la paix et le dialogue.
Et quoi d’autre? C’est le lieu de saluer ses fidèles alliés de la Coalition Benno Bokk Yakaar, les Présidents Niass et Tanor, tous les autres alliés , les militants de l’APR et des partis, mouvements alliés. On ne saurai oublier les députés, particulièrement ceux du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakar à travers la personne de son Président Almeyrou, qui ont voté de manière responsable et en connaissance de cause à l’unanimité les budgets des différents ministères , la Loi de Finances 2018 , le PTIP 2018-2020 , le Premier Ministre, toujours égal à lui même, les ministres , les conseillers, directeurs, l’administration.
Chers compatriotes , par delà les contingences, l’adversité politique, Il ne fait aucun doute qu’ en chacun d’entre nous , sommeille légèrement la conscience nationale qui se réveille au moindre appel du devoir , de la patrie Le Senegal est un , indivisible . Et comme disait un grand homme politique , (Maurice Barrès , La terre et les morts) la conscience nationale n’est que « la symbiose entre la terre où nous sommes nés et le culte des morts dont nous sommes « les prolongements .» Le Sénégal de Tous, pour Tous se fera bien entendu
par nous Tous.

Maitre Djibril War
Député,
Directeur de l’Ecole du Parti de l’ APR

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.