DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Un lutteur, cerveau d’un gang d’agresseurs, arrêté

Le gang d’un lutteur en activité a été neutralisé par les flics du commissariat de Zac de Mbao. Qui ont été auparavant saisis par un individu d’une lettre-plainte pour vol en réunion avec violences commis la nuit, contre les huit lieutenants du lutteur en question.
Les faits remontent à la nuit du dimanche 22 au lundi 23 janvier courant, vers 22h.

Le lutteur en question et ses hommes montent une embuscade dans les parages de la sortie 8 de l’autoroute à péage de Keur Massar et guettent en toute discrétion l’apparition éventuelle de proies faciles à plumer sur l’asphalte. Soudain, un conducteur de moto se signale par les feux allumés de son engin et se dirige tranquillement vers la sortie du péage. Il ralentit ensuite et bifurque sur la droite avant de s’engager à nouveau sur la route.

Alertés par les feux allumés du scooter, les malfaiteurs embusqués surgissent brusquement sur la chaussée et se dressent devant le motard. Qui prend peur. Les malfrats saisissent l’occasion et se jettent à plusieurs sur le pauvre. Ils lui tombent dessus à bras raccourcis et lui arrachent en vitesse la moto. Tandis que d’autres éléments du commando le plaquent au sol et menacent de le tuer s’il tente de résister. Ils lui font les poches et s’emparent de ses 3.750.000 francs. Ils lui prennent aussi beaucoup de cartes de recharge Orange, l’abandonnent sur les lieux et disparaissent dans la nature.

Désemparé, le motard se relève, file droit au commissariat d’arrondissement de Zac Mbao, dépose d’abord une lettre-plainte contre X et fait un signalement détaillé de l’un de ses huit agresseurs ; un portrait physique qui correspond au détail près à un redoutable gangster du nom d’A. Diop, alias Oundou, qui est domicilié à Keur Mbaye Fall. Lequel vient d’être élargi de prison et est très connu dans les milieux interlopes de la localité. Suffisant pour que les agents de terrain investissent le secteur et lancent la chasse à l’homme contre le suspect. Ils le localisent sur la passerelle du quartier Kamb et l’appréhendent.

Les agents relancent la traque aux agresseurs, localisent les domiciles des nommés Mounirou et Pape B. D. et les mettent aux arrêts. Ils fouillent le domicile de celui-ci et découvrent une somme de 129.000 francs (représentant sa part de l’argent volé) et des cartes de crédit de téléphone. En l’occurrence 30 cartes Orange, 63 Expresso et 62 Free. Interrogé, Pape B. D. déclare que le pognon et les cartes de crédit proviennent du vol et affirme avoir participé à l’agression du conducteur de moto sur la sortie 8. «Tout cela constitue ma part du butin», indique-t-il.

Une autre descente des agents de terrain dans les milieux interlopes a permis également de coincer un lutteur en activité (cerveau du gang), au quartier Toll Diaz de Keur Mbaye Fall. Tous les quatre sont placés en garde à vue. Et devraient être présentés aujourd’hui devant le procureur de Pikine pour vol en réunion commis la nuit avec violence. Tandis que le reste de la bande (quatre agresseurs en fuite) est recherché.

laissez un commentaire
%d blogueurs aiment cette page :
Verified by MonsterInsights