La troisième personne à mourir des complications dues au Covid-19 en République démocratique du Congo, est un avocat respecté et activiste des droits de l’homme.

Il était un collaborateur du président Félix Tshisekedi.

Jean-Joseph Mukendi wa Mulumba était en effet le chef par intérim du conseil consultatif juridique du président Tshisekedi.

Il est probable qu’il ait contracté la maladie respiratoire lors d’un voyage en France pour un contrôle médical.

M. Mulumba a été une figure clé de l’opposition en RD Congo et dans les milieux des droits de l’homme.

Il a été un proche collaborateur du défunt chef de l’opposition Etienne Tshisekedi, le père de l’actuel président.

En tant qu’avocat, il a représenté l’opposant Moïse Katumbi et d’autres personnes qui se sont opposées à la tentative de l’ancien président Joseph Kabila de se maintenir au pouvoir en prolongeant son mandat.

M. Tshisekedi a succédé à M. Kabila en janvier de l’année dernière, la première alternance démocratique dans le pays depuis près de 60 ans.

Beaucoup en RD Congo ont décrit la mort de M. Mukendi wa Mulumba comme une perte énorme.

La militante des droits de l’homme Anneke Van Woudenberg a écrit sur Twitter : « il était l’un des plus grands. Il manquera à son pays et au mouvement des droits de l’homme ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici