DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

TURQUIE : une chanteuse emprisonnée pour une plaisanterie sur les écoles d’imams

0

Accusée d’incitation à la haine pour s’être moquée sur scène des écoles religieuses, la pop star turque Gülsen a été assignée à résidence ce lundi, quatre jours après sa détention. La chanteuse est également connue pour ses tenues jugées provocantes et son soutien à la communauté LGBTQ+.

Gülsen Bayraktar Colakoglu est dans le viseur de Recep Tayyip Erdogan. Et pour cause, la chanteuse de 46 ans a fait une plaisanterie, lors d’un concert en avril dernier, sur les écoles d’imams en Turquie.

En s’adressant à l’un de ses musiciens, la pop star a déclaré que la «perversion» de ce dernier était due à son éducation dans l’école religieuse Imam Hatip.

«Il a fait une école religieuse, c’est de là que vient sa perversité», a-t-elle dit.

Malgré la salve de rires du public provoquée par l’humour de la chanteuse, cette déclaration a attiré la foudre des cadres du parti conservateur AKP (Parti de la justice et du développement, ndlr) dont Recep Tayyip Erdogan est le président général, au point qu’un procureur et un juge ont décidé d’engager des poursuites contre Gülsen pour «incitation à la haine».

Arrêtée jeudi 25 août, la pop star a été assignée ce lundi 29 août à résidence par un tribunal d’Istanbul en attendant son procès.

DES TENUES «AUDACIEUSES» ET UN SOUTIEN À LA COMMUNAUTÉ LGBTQ+
«Ceux qui insultent les valeurs sacrées de notre nation ne pourront pas échapper à leur responsabilité», a déclaré lors d’un discours lundi soir le président, en référence aux poursuites engagées contre la pop star. «Pendant des années, ils ont essayé d’exclure mon peuple», a-t-il ajouté.

L’arrestation de la chanteuse a provoqué une vague de protestation en Turquie. Celle-ci survient à moins d’un an de la prochaine élection présidentielle.

Toutefois, si Gülsen est ciblée par le pouvoir turc, c’est également pour ses tenues jugées «audacieuses» et son soutien à la communauté LGBTQ+ dans une Turquie de majorité musulmane mais constitutionnellement laïque.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.