Deux “éléments terroristes” ont été abattus par des unités militaires et de la garde nationale dans le centre-ouest de la Tunisie, a indiqué samedi soir le ministère de l’Intérieur.

Cette opération antiterroriste est toujours en cours dans la zone montagneuse de Kasserine, près de la frontière de l’Algérie, a ajouté le ministère dans un communiqué sans ajouter d’autres détails.

Les massifs montagneux de Kasserine restent un repaire pour des groupes jihadistes, comme Jund al-Khilafa, affilié à l’organisation Etat islamique (EI), et Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Cette opération intervient alors que le pays mobilise tous ses moyens pour limiter la propagation de l‘épidémie du coronavirus qui a fait depuis début mars 553 cas dont 19 décès.

Depuis le 22 mars, un confinement général est mis en place et doit être en vigueur jusqu’au 19 avril.

Le pays reste aussi sous état d’urgence depuis l’attentat suicide commis à Tunis contre la sécurité présidentielle (12 agents tués) en novembre 2015.

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici