Le secteur du transport se rebelle. Les transporteurs ont manifesté leur courroux sur l’état d’urgence. Ils sont sortis brûler des pneus et menacent de brûler le poste de police qui se trouve sur le tronçon Mbacké-Touba.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici