DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Tivaoune Peulh : Un Bissau-guinéen arrêté avec…

Les éléments de la sûreté urbaine ont débusqué une plantation de chanvre indien à Tivaoune Peulh. De nationalité Bissau-guinéenne, le maître des lieux a été coincé. Les flics ont mis la main sur 20 plants et 88 cornets de l’herbe qui tue. 

Les éléments de la sûreté urbaine avaient reçu une information selon laquelle un individu cultivait du chanvre indien dans un champ à Tivaoune Peulh. Sur place, les limiers ont trouvé 20 plants, dissimulés dans d’autres plants de légumes. Aussi, 88 cornets du produit nocif ont été saisis. Interpellé sur les lieux, Souleymane Kandé a admis être cultivateur de chanvre indien. Il a cependant attribué la paternité du champ à son employeur Souleymane Ndiaye. Sur ce, il a indiqué que c’est ce dernier qui l’a incité à cultiver la drogue. Ainsi, ils se partageaient les revenus issus du trafic. Inculpé pour association de malfaiteurs, culture et trafic de chanvre indien, Souleymane Kandé a été présenté au juge de la chambre criminelle de Dakar ce mercredi 7 décembre 2022. Seulement, l’accusé a changé de version, déclarant qu’il avait fait germer des graines de pamplemousse, de tomate, d’orange et de citron. « J’avais convenu de partager avec Souleymane Ndiaye toute la récolte », a-t-il signalé. Faisant ses réquisitions, le substitut du procureur a sollicité 12 ans de réclusion criminelle et une amende de 400.000 francs. D’après Me Moussa Baldé, l’accusé n’a jamais dit qu’il était cultivateur de yamba. « Sa malchance c’est d’être un Bissau-guinéen. Le juge a rendu une ordonnance de non-lieu partiel parce qu’il n’a pas pu trouver Souleymane Ndiaye. Au moins, il aurait pu aller auprès du chef de quartier pour le retrouver », a fait observer le conseil de la défense. Incarcéré depuis mars 2017, Souleymane Kandé sera édifié le 21 décembre 2022.

laissez un commentaire
%d blogueurs aiment cette page :