DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Tirs au Burkina, situation confuse à Ouagadougou

0

Des tirs à l’arme lourde sont signalés dans la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou, alors que la Radiodiffusion Télévision du Burkina, a suspendu ses émissions. La nouvelle intervient après que l’armée burkinabé ait subi de graves pertes ces dernières semaines.

L’agence de presse Reuters rapporte que les coups de feu proviennent du camp principal de l’armée et de certains quartiers résidentiels de la capitale. De nombreux tweets indiquent que l’armée est très présente et que certaines routes ont été bloquées.

La télévision d’État a cessé toute diffusion 

La télévision publique du Burkina Faso a cessé de diffuser, confirme BBC Monitoring, au milieu de tirs nourris dans la capitale Ouagadougou.

Des soldats sont présents le long de l’avenue principale menant à la présidence, et certaines zones proches des bâtiments de la radio nationale ont été restreintes.

Le Burkina Faso a connu un coup d’État militaire en janvier de cette année, le colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba ayant pris le pouvoir.

Jeudi, des centaines de manifestants sont descendus dans les rues de la ville de Bobo Dioulasso, dans l’ouest du pays, pour demander sa démission.

Les manifestants ont reproché à Damiba la gestion chaotique de la situation sécuritaire.

Des coups de feu dans d’autres casernes militaires

Un média local rapporte que des coups de feu ont été entendus dans d’autres casernes militaires situées dans des villes du Burkina Faso.

Le site d’information, Actualite Burkina Faso, n’a pas nommé ces villes.

Les premières informations faisaient état de tirs nourris en provenance de la principale caserne militaire de la capitale, Ouagadougou.

La télévision d’État est hors antenne et l’accès aux bâtiments proches de la radio nationale a été restreint.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.