DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Thiès : Le maire accusé de spoliation foncière

0

A peine installé, le nouveau Maire de la ville de Thiès (Dr Babacar DIOP) lorgne le patrimoine foncier de l’Université Iba Der Thiam (UIDT) de Thiès. L’accusation est portée par la Coordination des syndicats (SAES, SUDES, STESU, SATUC), la Conférence des Présidents des Amicales d’étudiants.

La récupération des bâtiments dénommés « Auberge des jeunes » et « Auditorium » par la mairie de Thiès avait «fuité» au lendemain de son élection. « Peut-être parce qu’il voulait éviter la confrontation avec toutes les composantes de l’UIDT, et il a préféré attendre la période des vacances universitaires pour passer à l’offensive avec des manœuvres malsaines. Une chose que nous ne pouvions pas attendre d’un universitaire qui est arrivé aux commandes de la commune au moment où toutes les composantes de notre Université s’étaient mobilisées pour réclamer des infrastructures aux autorités », confie-t-on.

Ladite coordination révèle :  » Grande a donc été notre déception d’apprendre que le tout nouveau Maire de Thiès, au lieu d’aider I’UIDT à améliorer les conditions d’apprentissage, cherche à nous soutirer le peu d’infrastructures en notre possession. A l’instar d’autres entités qui, pour aider l’université, lui ont prêté des infrastructures, Dr Babacar DIOP n’a d’autres projets pour la ville que de faire dans la diversion au lieu de s’attaquer aux vrais problèmes de la commune (appui aux sinistrés des inondations, l’entretien des édifices publics et des routes chaotiques, contribution à l’insertion des jeunes, la préservation de l’environnement, l’amélioration de la santé des populations, etc.). Par manque de programme, il pose des actes graves visant à mettre en difficulté (voir fermer) la seule Université de la ville de Thiès. »

La Coordination des syndicats (PER, PATS, Etudiants) tient alors à informer l’opinion nationale et internationale des agissements qu’il qualifie « non justifiés du Maire de Thiès ». Qui selon eux  » cherche par tous les moyens à récupérer l’Auberge des jeunes et l’Auditorium du patrimoine de l’Université. Ces bâtiments, de même que l’hôtel du rail, ont été affectés par l’Etat du Sénégal pour aider l’Université à réduire son déficit en infrastructures et mieux faire face au flux important de bacheliers. »

La coordination annonce en conséquence qu’elle « usera de tous les moyens nécessaires pour protéger le patrimoine foncier et profite de l’occasion pour en appeler aux autorités étatiques locales (Gouverneur et Préfet) d’aider à sécuriser le patrimoine de l’université. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.