DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

TCHAD: Réunion houleuse du CMT au palais présidentiel

0

Lors de la réunion mensuelle du CMT (Conseil militaire de transition) tenue au palais présidentiel, le général Hamadi Youssouf Mahamat ITN0 a claqué la porte devant le staff immédiat du Président Mahamat DEBY ITNO Alias KAKA. Selon des informations exclusives parvenues à Confidentiel Afrique, la présence aux côtés de l’homme fort de NDjaména, du secrétaire particulier du président, Youssouf idriss BOYE, a agacé les 14 généraux qui assistaient à cette réunion restreinte et demandaient les raisons d’être dans ses lieux. Entre ambiance morose, passe d’armes entre certains généraux et posture clivante sur fond d’air de suspicion, Confidentiel Afrique revient sur les coulisses de cette réunion tendue aux allures d’un grand bazar au palais de NDjaména. Révélations exclusives

Palais présidentiel de NDjaména, dans une salle de réunion attenante de la bâtisse. il est 21heures passées. Selon des sources autorisées exclusives obtenues par Confidentiel Afrique, 14 généraux membres du Conseil Militaire de la Transition ont pris part à cette réunion du CMT, convoquée par le Président Mahamat DEBY Alias KAKA. Au complet, les généraux l’attendent en sa qualité du président du conseil.

À 21h 15, la porte s’ouvre et le PCMT fait son entrée. Fait inhabituel, il est accompagné de quelqu’un: Idriss Youssouf Boye, son secrétaire particulier. Les 2 personnages prennent place. Mahamat DEBY Alias Kaka salue les généraux et ouvre la réunion.

Il prend la parole, mais personne ne l’écoute, les généraux ont les yeux braqués sur Idriss Youssouf Boy. Ils ne comprennent pas la raison de sa présence dans la salle.

Selon des informations bien sourcées de Confidentiel Afrique, le général Hamadi Youssouf Mahamat Itno lève la main et interrompt le PCMT en plein monologue. Le Président Kaka surpris, s’arrête et donne la parole au général Hamadi. De croustillants et détonateurs propos parvenus à Confidentiel Afrique sont assez révélateurs.

Le général HAMADI s’adresse au Président : Pourquoi Idriss Youssouf est ici?

Le Président: (Long silence). Il est mon secrétaire particulier, il fera le rapport de la réunion !

HAMADI: C’est pas son rôle! On a déjà quelqu’un pour ça, et c’est BICHARA ISSA qui fait les rapports.

Alors je répète, Pourquoi vous avez amené Idriss ici??

KAKA: (Il regarde dans le vide et ne répond pas)

HAMADI: IDRISS!!…Levé-toi et quitte cette salle!

IDRISS YOUSSOUF: Je ne sors pas!

Le général HAMADI agacé s’emballe et lance des missiles en s’adressant directement au Président Kaka:

président ! Dites à votre secrétaire de partir ou alors c’est moi qui quitte la salle, il n’a aucun droit d’assister aux réunions du conseil!

Un autre officier tchadien accélère le turbo. Mahamat Ismail chaibo revient à la charge. Il est soutenu par Bichara Issa Djedallah. Ils réclament à leur tour que Youssouf BOYE quitte la salle de réunion.

Le PCMT garde le silence, la tête baissée, il joue avec son stylo, tandis que Idriss Youssouf affronte la kyrielle de généraux du regard.

Après quelques temps de silence et de flottement, le général Hamadi se lève brusquement, prend son dossier et sort de la salle en claquant la porte, sous le regard ébahi du PCMT et du reste du collège.
Hamadi Youssouf claque la porte

Quelques instants plus tard, lorsque Mahamat DEBY ITNO fait reprendre la parole, les généraux Chaibo et Djedallah se lèvent simultanément à leur tour et prennent la porte.

Surpris, Kaka dit quelque chose d’inaudible pour les retenir, mais peine perdue, 6 autres généraux se se lèvent pour gagner la sortie. Il ne reste dans la salle de réunion que le VP/CMT; OKI DAGACHE et 3 autres généraux résignés à constater les dégâts.

Complètement sonné, le PCMT abrège la réunion et rejoint, toujours flanqué de son fidèle partenaire Idriss Youssouf Boye leur appartement privé. Ce dernier tout fier d’avoir créé un incident de plus, mais cette fois-ci dans le collège même du CMT appela au téléphone un de ses plus proches collaborateurs et lui confesse en ces termes : « Dans quelques jours tu verras beaucoup de décisions et de changements ». C ‘est le premier clash au plus haut sommet de l’appareil sécuritaire du conseil militaire de Transition, à quelques jours du raout crucial de Doha où l’avenir du Tchad se jouera.

laissez un commentaire