C’est dans un discours empreint d’émotion et de solennité que le chef de l’Etat a rendu un vibrant hommage à Ousamne Tanor Dieng, un commis de l’Etat.

« Ce jour est bien triste parce que notre pays vient de perdre un de ses illustres fils, un serviteur infatigable de l’Etat qui ignorait congé et jour de repos », a d’emblée dit Macky Sall.

Ousmane Tanor Dieng, un diplomate de carrière

« Un homme politique de première classe, auréolé de vertus cardinale par sa profession, le président Ousmane Tanor Dieng était d’abord un diplomate de carrière, chevronné, aux analyses lucides, au verbe mesuré et à la plume raffinée. Le président Léopold Léopold Senghor l’avait appelé à l’époque en 1978 parce qu’il cherchait un conseiller diplomatique qui sache écrire selon les thermomètres du président poète.

Tanor comme nous l’appelons communément a fait plus que relever le défi, puisque, sous le magistère Senghor et Abdou Diouf, il gravira tous les échelons se forgeant passionnément un parcours exceptionnel d’homme d’Etat.

Ousmane Tanor Dieng avait de la tenue et de retenue parce qu’il était conscient des règles d’éthique et de la gravité des charges qui incombent les serviteurs de l’État et de la République. Du début à la fin sa carrière administrative, raisonne aujourd’hui, comme une véritable leçon pour tout agent public soucieux du bien commun ».

Ousmane Tanor Dieng était aussi un homme politique

Je retiens de l’illustre défunt, sa grande courtoisie, sa sérénité de tous les instants et sa dignité jamais prise à défaut dans le pouvoir comme dans l’opposition. Tanor avait une haute idée de la politique et de l’adversité politique. Animé par la force inébranlable de l’idéal et de la conviction, la scène politique était pour lui, le lieu d’un débat d’idées fécond et policier parce que respectueux de l’adversaire et de l’intérêt supérieur de la nation. Il était par dessus tout, un républicain hors norme.

A titre personnel

« Je témoigne que Ousmane Tanor Dieng a toujours été d’une agréable compagnie. Quand il a senti que le destin allait s’accomplir, Tanor a encore trouvé la force et la sérénité de puiser dans ses dernières ressources pour m’envoyer un ultime message par son fils Pape Birahim. notre intimité était à ce point. Je suis véritablement bouleversé par sa mort ».

Reportage en Images:

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici