DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Tamba/ Détenu mort la veille de procès : l’autopsie a parlé

0

L’autopsie du détenu mort en prison conclut une mort par infarctus du myocarde

Décédé en détention, Mamadou Kanouté a été arrêté dans le cadre de l’enquête de l’affaire du saccage présumé du véhicule de la Préfecture de Bakel, occasionnant des blessures sur un membre de la délégation en visite au niveau de la Falémé. En effet, le médecin conclut à une mort par infarctus du myocarde.

Après la sortie des résultats de l’autopsie, sa famille et ses proches ont rejeté les conclusions de la cause du décès, établies par le médecin légiste qui tendrait vers une mort naturelle. La famille qui a réceptionné le corps du défunt, a finalement procédé à son inhumation. Idrissa Macalou, porte-parole de la famille, déplore la manière dont Mamadou Kanouté a perdu la vie. «On l’a torturé. Mamadou n’avait rien. Ce sont les gendarmes qui l’ont tué… Toutes les personnes arrêtées par les gendarmes ont été torturées par ces hommes en bleu qui les ont tabassés avec des cross de fusils durant tout le séjour qu’ils ont fait entre leurs mains, avant d’être déférés», dit-il, le cœur meurtri.

Ces propos sont partagés par ses deux enfants qui ont été également interpellés au moment des faits. Ils sont revenus sur le film. Ils ont tous chargé les gendarmes qu’ils accusent être en conflit, depuis plusieurs années, avec les travailleurs des sites d’orpaillages.

Le défunt inhumé hier dimanche

Le corps sans vie du défunt a été remis à ses parents samedi dernier. C’est ainsi que la famille a procédé à son inhumation hier dimanche au cimetière musulman du village de Nieniekho, sous les yeux d’une foule nombreuse. Mamadou a été conduit à sa dernière demeure après la prière de 14H. Toute la contrée lui a rendu un dernier hommage. Parents, amis, proches et membres du Bureau du Conseil d’administration de ‘’Sauvons la Falémé’’ ont apporté des témoignages sur le défunt.

laissez un commentaire