DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Serigne Guèye Diop annonce un fonds d’appui à l’industrie et au commerce

0

En marge de l’inauguration du supermarché « Lekku Fii », samedi, à Touba, le Ministre du Commerce et de l’Industrie a annoncé la création d’un fonds d’appui à l’industrie et au commerce afin de favoriser l’émergence de « champions nationaux ».

Le Ministre de l’Industrie et du Commerce annonce la création d’un fonds d’appui à l’industrie et au commerce. Serigne Guèye Diop a fait cette annonce, samedi dernier, à Touba, lors de l’inauguration du premier supermarché de la société de grande distribution sénégalaise « Lekku Fii » initiée par Khadim Kébé, fils du célèbre homme d’affaires Ndiouga Kébé. Le Ministre a promis, par la même occasion, la réouverture de toutes les usines fermées dans le pays, « à commencer par les huileries de Touba qui jouent un grand rôle dans la transformation de l’arachide et dans la production d’aliments de bétail ». « Nous comptons également mettre en place un fonds d’encouragement aux industriels, aux commerçants et aux banques. Chaque zone va disposer d’une banque et nous sommes convaincus qu’en soutenant les jeunes industriels à l’image du promoteur de « Lekku Fii », les Pme et les grands industriels, en créant des Zones économiques spéciales comme on l’a fait à Sandiara, nous allons développer ce pays », explique Serigne Guèye Diop. Il invite alors les entrepreneurs à se mobiliser et à saisir ces opportunités. Le Ministre a réitéré son ambition de créer des zones d’activités économiques dans les 46 départements du pays.
Serigne Guèye Diop a félicité le promoteur de « Lekku Fii ». « Le pays est à la recherche de champions nationaux et vous en êtes un », a-t-il lancé à Khadim Kébé.

D’après le Ministre, le projet pour un Sénégal prospère, juste et transparent passe par ce type d’action visant à renforcer d’abord l’industrie et le commerce. M. Diop estime que sans industrie, point de développement. « Depuis 65 ans, le Sénégal a tardé à prendre son virage industriel. De même, sur le plan agricole, on ne peut pas produire trois mois sur douze et s’enrichir en exportant l’arachide. Idem pour le poisson. Le mieux, c’est de les transformer sur place et créer des milliers d’emplois ».

Promouvoir le consommer local
Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre, représentant du Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Bassirou Mbacké, a magnifié l’œuvre d’Elhadji Ndiouga Kébé qui a vu son legs se perpétuer à travers sa descendance. Il a qualifié le label « Lekku Fii » d’une belle inspiration qui entre en droite ligne du consommer local.

Pour Alioune Correa, Directeur de « Lekku Fi », l’ouverture de ce supermarché permettra aux populations de Touba d’avoir accès à une grande variété de produits frais, dans un cadre agréable et a des prix compétitifs. Le centre commercial, d’un coût de quatre milliards de FCfa, est bâti sur 4000 m2 et a permis la création de 100 emplois directs. Pour l’approvisionnement du supermarché, le promoteur mise sur les produits locaux. Il a notamment créé une ferme de 26 hectares à Mboro avec une capacité de 5000 tonnes de légumes par an. Il a également signé des contrats avec 200 fournisseurs sénégalais. La société accompagne aussi les femmes transformatrices dont les produits représentent plus de 500 références sos rayons. Ses ambitions ne se limitent pas à Touba. « À partir de 2025, notre volonté est d’ouvrir, au moins, trois magasins par an dans les villes chefs-lieux de département afin de démocratiser l’accès à la grande surface autrefois réservée à une certaine classe », explique M. Corréa.

laissez un commentaire