DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Série d’agressions à Yeumbeul : le redoutable gang de charretiers armés démantelé

0

La police de Yeumbeul/Comico a neutralisé la bande de malfaiteurs qui ont commis plusieurs actes d’agression physique contre d’honnêtes citoyens. Les gangsters usent d’armes blanches pour perpétrer leurs forfaits.

Quatre individus ont été mis aux arrêts pour vol en réunion commis avec violence contre des victimes, notamment, les nommés Ndongo B et Cheikh S, dans les quartiers de la commune d’arrondissement de Yeumbeul Comico dans la banlieue dakaroise.

Après avoir subi les assauts du gang de charretiers, Ndongo B. et Cheikh S. déposent une lettre plainte contre X sur la table du commissaire de Yeumbeul Comico, Cheikh Ahmed Tidiane Diallo, qui ouvre une enquête préliminaire et active ses éléments de la brigade de recherche. Selon Les Echos, les agents de terrain investissent le secteur et ses environs et lancent la chasse à l’homme contre les brigands, qui opèrent d’habitude à bord d’une charrette. Les flics infiltrent les différents milieux interlopes et fouillent au millimètre près les lieux de fréquentation de la bande de malfaiteurs. Qui continuent de sévir dans le secteur.

Mercredi 14 février dernier, vers 00h, les policiers interpellent quatre individus à bord d’une charrette, se dressent aussitôt devant la calèche et l’immobilisent net. Interrogés, les occupants de la calèche tergiversent et versent dans des explications fumeuses. Ils sont vite appréhendés et sommés de descendre de la charrette par les agents. Qui jettent un coup d’œil à bord de la calèche et s’étranglent de stupeur lorsqu’ils tombent sur des armes blanches composées de deux couteaux et deux machettes. Ils fouillent davantage et découvrent quatre bouteilles de produit cellulosique et du chanvre indien en vrac estimé à 200 grammes.

Conduits manu militari au commissariat de police, les malfaiteurs sont placés en garde à vue. Des victimes apprennent le démantèlement du gang et débarquent. Elles identifient clairement trois malfaiteurs parmi la bande et les chargent. Il s’agit des nommés M. Sow, B. Sène et K. Ngom. Qui auraient activement participé au raid. Cuisinés à leur tour, les présumés agresseurs passent aux aveux et tentent de se laver à grande eau à propos des autres agressions physiques suivies de vol avec arme blanche.
Les charretiers ont été présentés devant le parquet pour les incriminations pénales retenues contre eux. Les armes blanches (deux couteaux et deux machettes), les produits cellulosiques ainsi que les 200 gr de chanvre indien ont été consignés et mis sous scellés en guise de pièces à conviction.

laissez un commentaire