S'Informer devient un plaisir

Senico délestée de 43 millions FCfa par un agent commercial

0

Accusée d’avoir détourné plus de 43 millions de FCfa par la société senico, la dame D. Diédhiou a été arrêtée et déférée au parquet du tribunal de Dakar. La mise en cause qui y officiait comme agent commercial, a reconnu les faits.

Entre senico et D. Diédhiou, agent commercial, le divorce est consommé. Une affaire d’abus de confiance portant 43 150 000 de FCfa est passée par là. Tout est parti le 02 mars dernier, quand Ousseunou Guéye, Directeur commercial de la Senico, a porté plainte contre D. Diédhiou pour abus de confiance.

De l’économie de la lettre plainte, la mise en cause a été agent commercial à ladite société pendant une décennie, avant d’être promue cheffe de vente zone. Sa mission consistait à superviser les agents commerciaux. Seulement, elle n’était pas autorisée à enlever des produits.

Mais D. Diédhiou aurait passé outre et pris des marchandises auprès des commerçants L. Dieng et M. A. Diallo, pour les placer auprès d’autres non cotés par Senico. Lesquels ont rendu compte au Directeur commercial, Ousseynou Guéye. Le Directeur commercial de Senico sert, le 22 décembre 2020, une demande d’explication à son employée. Il lui rappelle qu’en tant que chef de vente zone, elle n’avait plus en charge l’enlèvement des produits auprès des clients.

Deux jours plus tard, cette dernière présente des excuses. Le 05 janvier 2021, le Directeur général adjoint lui adresse une lettre d’avertissement. Seulement, la dame qui n’avait pas l’intention d’arrêter, récidive apurès des clients Th. Ab.Ba et M. Diop.

Le 03 février, une deuxième demande d’explication lui est adressée. Le lendemain, la direction contrôle de gestion a envoyé au directeur un dossier pour le compte de D. Diédhiou pour 24 038 659 FCfa et une convocation à son nom. Venue répondre, elle émet une reconnaissance de dette.

En continuant le contrôle sur les recettes budgétaires de la société,les inspecteurs découvrent 43 100 000 FCfa pour le compte de D. Diédhiou. Interpolée sur les faits qui lui sont reprochés par les gendarmes enquêteurs, elle conteste les 43 154 524 FCfa, ne reconnaissant que la somme de 24 038 659FCfa.

Devant les enquêteurs, elle a rappelé avoir longtemps travaillé comme agent commercial à la Senico,avant d’en devenir chef de vente zone, après le limogeage du titulaire.

Disant avoir agi pour relever les ventes de sa zone, elle explique avoir enlevé des produits pour les redonner à d’autres commerçants, sachant que cela ne rentrait pas dans le cadre légal de ses fonctions. Elle ajoute que nombre d’entre eux n’ont pu payer. Ce qui a causé la descente aux enfers de D. Diédhiou qui,arrêtée,a été déférée au parquet du tribunal de Dakar le 2 avril dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.