DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Semaine de l’allaitement maternel: comment s’y prendre quand on est une femme active

0

Le lait maternel présente beaucoup de vertus, aussi bien psychologique, nutritionnelle que médicale. Il joue un rôle important dans la relation mère-enfant. C’est un aliment complet qui évolue, au fil des semaines et même durant la tétée,  en fonction des besoins de l’enfant et de sa croissance et réduit les risques de contraction de beaucoup de maladies infantiles. Malheureusement, les femmes travailleuses,  sont souvent confrontées aux difficultés de nourrir normalement leurs enfants au sein.

L’allaitement reste un vrai souci pour ces femmes actives qui essaient tant bien que mal de trouver des alternatives afin d’assurer à leurs enfants le bien-être et une bonne croissance. Nous vous proposons ici quelques astuces pour l’allaitement maternel exclusif ou alterné qui vous aideront à veiller à votre bien-être et à celui de bébé. Mais retenez bien, le lait maternel est de loin l’idéal pour une bonne croissance de votre bébé, alors faites tout votre possible pour respecter l’allaitement exclusif pour les premiers six mois de bébé et continuer à l’allaiter au sein même quand vous commencez la diversification alimentaire.

5 astuces pour les mamans travailleuses qui allaitent

De l’avis du Dr Mona Haddad Abou Khalil, il est inutile que la mère se culpabilise parce qu’elle n’a pas assez de temps pour allaiter normalement son bébé. Elle explique que, pour l’enfant comme pour la mère, un sevrage dans le calme ou un allaitement maternel partiel sont de loin préférables à un allaitement exclusif au sein, dans de mauvaises conditions. Et pour vous aider à reprendre le travail sans stress, voilà 5 astuces :

  • Utiliser un tire-lait ou faire le massage spécifique des seins (massage aréolaire): pour recueillir votre lait pour le donner à votre bébé pendant vos heures d’absence.

Conseils : mettre au réfrigérateur pour 24 ou 48 heures au maximum ou au congélateur pour plusieurs semaines ; garder le lait congelé par dose pour faciliter le réchauffement et éviter de remettre au frigo le lait déjà décongelé ; pour réchauffer, passer le récipient contenant le lait sous l’eau chaude, éviter le four micro-onde qui peut détruire les éléments anti-infectieux du lait maternel. Pour des raisons d’hygiène, toujours jeter le reste du lait réchauffé.

  • Continuer à allaiter bébé à la reprise du travail: même si c’est pour une durée très courte, il est recommandé de continuer l’allaitement maternel, le matin avant d’aller au travail et le soir à la descente. IL faut essayer de réserver un moment pour nourrir son bébé au sein, c’est un moment de communion irremplaçable et inoubliable aussi bien pour le bébé que pour la maman.

Conseils : prenez le soin de nettoyer les seins avant de les donner à l’enfant.

  • Sevrer son bébé : Certaines femmes préfèrent sevrer tôt leur bébé pour des raisons diverses, selon Dr Haddad, c’est une affaire personnelle dépendant des réalités quotidiennes de chaque femme. L’important est d’y aller graduellement, lentement sur plusieurs jours, 10 à 15 jours voire plusieurs semaines selon le rythme du bébé et de la mère.

Conseils : substituer 2 tétées, puis 3 sur plusieurs jours, et ainsi de suite jusqu’à substitution complète de l’allaitement vers le biberon et durant toute cette période, entourer doublement le bébé de caresses et d’amour, car il vivra une certaine forme de séparation, de l’avis de la nutritionniste.

  • Nourrir votre bébé au lait infantile : vous désirez allaitez votre bébé au lait maternisé, exclusivement ou alterné au lait maternel, sachez que préparer un biberon parait simple mais demande beaucoup de précautions. Alors, il est important de veiller à ce que la préparation soit faite avec hygiène pour éviter à bébé des problèmes de santé, de préférence, préparer les biberons au dernier moment pour diminuer les risques de contamination bactérienne.

Conseils : veiller à une bonne hygiène avant et après la préparation (bien lire et suivre les recommandation et précautions écrites sur les boites de lait) ; avant la tétée, vérifier la température du biberon en versant une goutte sur votre poignet, la température idéale est de 35°, repasser sous l’eau de robinet si c’est trop chaud ; pendant la tétée, s’assoir confortablement et mettre bébé dans une bonne position et veiller à ce que la tétine soit toujours pleine pour qu’il n’avale pas trop d’air ; jeter tout reste après le repas.

  • Introduire la diversification alimentaire : cela consiste à lui donner d’autres aliments que le lait (maternel ou infantile), l’enfant commence à pouvoir mastiquer et déglutir certains aliments et est plus ou moins heureux de découvrir de nouvelles saveurs. Commencer, a partir de 6 mois et jamais avant 4 mois, jusqu’à 6 mois le lait maternel ou infantile couvre largement les besoins alimentaires de votre bébé. Il ne faut pas pour autant arrêter le lait, ces apports sont spécifiques, il doit être la base d’alimentation de votre bébé au moins 500ml par jour.

Conseils : diminuer progressivement les tétées au fil des semaines et introduire les repas diversifiés ; vers 8 mois parvenir à donner à votre bébé quatre repas dont deux repas diversifiés.

 

« Il est prévu à l’article 144 du Code du travail que pendant une période de 15 mois après la naissance de l’enfant, la mère a droit à un repos pour allaitement d’une heure par jour et rémunérée comme temps travaillé »

 

laissez un commentaire