S'Informer devient un plaisir

Selon Poutine, évoquer sa succession “déstabilise” la Russie

0

Le président Vladimir Poutine a estimé qu’évoquer la question de sa succession était « déstabilisateur » pour la Russie, rappelant qu’une récente réforme constitutionnelle lui permettait de se présenter à la présidentielle en 2024.

« On a le temps avant la prochaine élection et les discussions sur ce thème déstabilisent la situation » a-t-il dit à la chaîne américaine CNBC lors d’un entretien diffusé dans la nuit de mercredi à jeudi. « La situation doit rester calme, stable pour que les organes de l’État, les structures étatiques travaillent et regardent sereinement vers l’avenir », a ajouté le chef de l’État russe, relevant que la Constitution l’autorisait à se représenter, mais que sa décision n’était pas prise.

La loi fondamentale russe a été reformée en 2020 pour permettre à M. Poutine de se maintenir au Kremlin, s’il le souhaite, jusqu’en 2036. Aux commandes du pays depuis 2000, il se targue d’avoir sorti la Russie de la crise économique et politique née de la chute de l’URSS. Mais cette stabilisation s’est faite au prix d’une concentration du pouvoir entre ses mains et celles des services de sécurité.

Les autorités ont engagé une répression accrue de l’opposition et des médias indépendants cette année, avec en particulier l’interdiction du mouvement du principal détracteur du pouvoir, Alexeï Navalny, qui a lui été incarcéré après avoir survécu à un empoisonnement dont il accuse le Kremlin.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.