DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

SECURITE AVICOLE Une affaire de poussins contaminés oppose AVIBOY et Abdou Lahad Diop

0

L’entreprise AVIBOY est citée dans une affaire de poussins contaminés. L’aviculteur Abdou Lahad Diop, une des victimes avec qui nous nous sommes entretenus, a assuré qu’une des couveuses de la société est contaminée.

«La société AVIBOY m’avait livré 1000 poussins dans un premier temps. Et j’avais perdu 275 poussins pour cette livraison. Et je pensais que c’était juste une maladie qui n’avait aucun rapport avec la société. Et par la suite, ils m’ont encore livré 550 poussins. Et la même maladie est revenue et a commencé à ravager les poussins en moins d’une journée, alors que j’avais changé complètement de poulailler pour chercher un autre que j’ai désinfecté pendant 2 mois», a narré l’aviculteur.

Abdou Lahad Diop de poursuivre : «J’ai appelé ainsi le vétérinaire Ousseynou Ndiaye qui est un fournisseur de la société, pour lui demander d’appeler AVIBOY afin de leur dire que mes poussins sont en train de mourir, car ils ont un problème respiratoire et ça provient de leur couveuse».

Il a rappelé que le vétérinaire, après constat, a confirmé que les poussins avaient un problème respiratoire. «Mais il m’a fait croire que c’est à cause du vent, car les poussins viennent de Saint-Louis. Vu que c’est lui qui m’avait vendu, j’ai demandé à être remboursé, parce que les poussins sont venus avec leur maladie. La durée est trop courte pour qu’ils meurent. Si c’était 35 jours, je pourrais comprendre que c’était de ma faute. Mais un jour, c’est trop», a dénoncé l’aviculteur qui a aussi livré le nom d’autres aviculteurs victimes de cette société.

«Si nos couveuses étaient infectées…»

Joint par nos soins, Monsieur Diouf, un des responsables de la société AVIBOY, a battu en brèche toutes les accusations d’Abdou Lahad Diop. «Ici, dans notre société, on produit plus de 135 000 poussins. Si nos poussins avaient un quelconque problème, le vétérinaire Ndiaye allait nous appeler pour nous le notifier. Si ses poussins meurent, il (Abdou Lahad Diop) n’a qu’à partir voir le vétérinaire, son fournisseur, pour lui dire ça. C’est un revendeur, il peut acheter ces poussins ailleurs», a répondu M. Diouf.

«Je lui demande de revoir son poulailler et son environnement. Car la zone des Niayes était infectée ces temps-ci et c’est ce qui tue les poussins qui vivaient dans cet environnement. Nous sommes une société légale, si nos couveuses étaient infectées, on fermerait l’entreprise, parce que l’ISRA vient souvent visiter nos locaux pour voir si les normes sanitaires sont respectées», a ajouté M. Diouf.

OUSSEYNOU NDIAYE, VETERINAIRE
«C’est une grippe aviaire H9 qui ravage les poussins»

Joint aussi par nos soins pour plus d’éclairage sur cette affaire, le vétérinaire Ousseynou Ndiaye, par ailleurs fournisseur de l’aviculteur Abdou Lahad Diop, a tenu à préciser que la maladie des poussins n’a rien à voir avec l’entreprise AVIBOY.

«Le problème en est qu’il y a une nouvelle maladie qu’on a détectée dans cette zone, ces temps-ci. La maladie s’appelle la grippe aviaire H9. C’est une maladie qui ravage les poussins dans toute cette zone. On l’a détectée au Sénégal il y a 6 mois. D’ailleurs, moi-même, j’avais acheté 500 poussins et j’ai perdu les 300. AVIBOY vend des poussins de très bonne qualité. Ce virus attaque tous les poussins. Heureusement que le vaccin est venu au Sénégal, il n’y a même pas 10 jours», a expliqué le vétérinaire.

«Abdou Lahad ne sait rien de ce qu’il avance. A AVIBOY, leurs poussins sont bien portants, il n’y a pas un problème de couveuse et la dame Astou à laquelle il fait allusion, n’a pas acheté ses poussins à AVIBOY, mais ailleurs. Elle aussi, a été victime de cette maladie», a ajouté le vétérinaire Ousseynou Ndiaye.
Vox populi

laissez un commentaire