En ces temps de vagues d’émigration clandestine liées fortement à un problème de revenu chez les pêcheurs, le ministre de la Pêche Alioune Ndoye a intérêt à être sur tous les fronts. Et il suffit de lire le communiqué du conseil des ministres d’hier pour comprendre que le socialiste sera surveillé de près par le Chef de l’Etat.

Hier, lors de la séance hebdomadaire entre Macky et son gouvernement, le chef de l’Etat a demandé à son ministre  de veiller à la reprise du programme de dotation des pêcheurs en gilets de sauvetage, tout en accentuant la sensibilisation sur les dangers liés à la mer.

« Le chef de l’Etat a également invité le Ministre des Pêches et de l’Economie maritime, en rapport avec le Ministre des Finances et du Budget, à faire le point sur la situation du programme de constructions des quais de pêche, des aires de transformation moderne, des complexes frigorifiques de stockage des produits de pêche, du programme relatif à l’acquisition de moteurs hors-bord, du programme de géolocalisation des pirogues de la pêche artisanale et du programme d’acquisition de camions frigorifiques destinés aux acteurs de la Pêche », souligne le communiqué.

Macky Sall a également demandé à Alioune Ndoye d’accélérer la cadence quant au démarrage des pirogues en fibre de verre pour limiter les effets sur l’environnement.

Le chef de l’Etat, par la même occasion, a demandé au gouvernement et aux forces de l’ordre de renforcer le dispositif de surveillance sur le littoral, particulièrement les zones de pêches, connues comme étant les points de départ des migrants.

Macky Sall attend aussi de son équipe qu’elle travaille à la redynamisation économique de ces zones de pêches « par les mécanismes d’encadrement et de financement publics à déployer rapidement et efficacement dans les localités ciblées ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici