DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Scandale à l’internat «Maison de la sagesse»: le directeur accusé de viol par une élève

0

Le directeur de l’école «Maison de la sagesse», Abdoulaye L., a été arrêté et déféré au parquet par la Brigade de protection des mineurs. Il est poursuivi pour viol sur mineure, pédophilie, incitation à la débauche, attouchement et harcèlement sexuel.

D’après Libération, qui révèle cette affaire, le mis en cause a rejeté les accusations face aux enquêteurs. «Mais ses arguments ont été démontés par le bornage de son téléphone, mais aussi ses multiples contradictions», objecte le journal.

Abdoulaye L. semble avoir été enfoncé par les témoignages détaillés de sa victime présumée. Celle-ci se nomme R. Diawara, 17 ans. Elle est pensionnaire de l’internat de «Maison de sagesse». L’établissement, sis sur l’avenue Bourguiba, n’accueille que des filles alors que l’école est mixte, précise Libération.

R. Diawara a déclaré que son directeur «trouvait toujours le moyen de se retrouver seul avec elle dans son bureau pour lui faire des attouchements sexuels et aussi lui adresser des paroles obscènes». Au total, jure la plaignante, Abdoulaye L. «a abusé sexuellement d’elle à cinq reprises».

Les deux premières fois, indique-t-elle, c’étaient des caresses aux seins. La troisième, un samedi, le directeur aurait posé un matelas à même le sol de son bureau, sorti des huiles de massage, lui aurait demandé de se mettre nue avant de l’inviter à «monter sur lui», rapporte Libération.

R. Diawara a signalé qu’avant cette séquence, Abdoulaye L. l’avait conduite dans un restaurant des Almadies où ils ont mangé du atiéké pendant qu’elle recevait une rafale de questions du directeur d’école sur ses fréquentations.

La quatrième fois que le mis en cause aurait abusé de son élève, c’était lors d’une animation dans son établissement. «À la fin, reprend Libération, Abdoulaye [L.] l’a retenue et lui a demandé de lui tenir compagnie.»

Le journal complète : «La cinquième fois, il a prétexté des cours de renforcement pour l’amener à l’hôtel ‘Arc en ciel’. Une fois dans la chambre, Abdoulaye L. a encore exposé ses huiles, s’est déshabillé et lui a demandé de le masser. Ensuite, [il] est monté sur elle avant de lui insérer une banane dans le sexe.»

D’après Libération, l’affaire a éclaté grâce une camarade de classe de la victime présumée. Cette dernière, mise dans la confidence, s’en ouvre à sa mère, qui alerte tour à tour la Brigade des mœurs, l’Action éducative en milieu ouvert et enfin la brigade de protection des mineurs.

Le journal renseigne que dans ses déclarations, R. Diawara a précisé qu’elle est de nationalité malienne. Qu’elle est arrivée au Sénégal en octobre 2023 pour apprendre le Coran. Qu’elle a été placée sous la tutelle de Abdoulaye L. dont elle fréquentait l’internat à «Maison de la sagesse» et chez qui, à Mbao, elle passait ses weekends.

laissez un commentaire