DERNIERES INFOS
S'informer devient un réel plaisir

Samba Diallo assène des coups à une fillette de 14 ans et prétend être le roi de « djinns »

0

Le 21 décembre 2012, Samba Diallo avait aperçu à hauteur du carrefour de l’entrée de Pikine la jeune fille de 14 ans. Il l’interpelle pour quémander 50 F Cfa afin d’acheter une tasse de café. En réponse, la fillette lui fait comprendre, d’après nos confrères du journal L’As, qu’elle n’a pas d’argent. Non content de la réponse, il sort un couteau et assène des coups à la victime avant de fuir. Acheminée à l’hôpital Aristide Le Dantec, elle a succombé à ses blessures en cours de route. Les éléments de la brigade de recherche ont été informés  et se sont rendus sur les lieux du crime. L’un des témoins Ismaila Lo a décliné l’identité de la victime comme Kine Fall et affirme que c’est un malade mental nommé Vieux qui l’a poignardée. C’est sur ces entrefaites que le mis en cause a été arrêté. Entendu, l’accusé  Samba Diallo a nié les faits qui lui sont reprochés.

Vivant dans la rue depuis plus de 7 ans, il a déclaré que les méchantes personnes le traitent de fou.  » Je ne suis pas un fou mais je suis plutôt le roi des djinns. Je suis Dieu et je n’ai peur de rien », a-t-il dit pour confirmer sans le vouloir sa démence. « J’ai vu des enfants qui me taxaient de fou avant de m’attaquer. J’ai riposté car ils étaient conduits par « Dave » qui fait partie d’une famille de sorciers vivant à Dakar. Cette famille m’a blessé il y’a de cela une dizaine d’années auparavant à la main. C’est lui aussi qui m’a piqué avec un couteau de la taille d’une aiguille trois fois à la cuisse gauche. C’est pour cela que je me suis battu avec lui avant de lui donner un coup. Pis, je ne sais pas si c’est une fille ou « Dave »  que j’ai poignardé », a ajouté l’accusé.

Le parquet quant à lui, a requis 20 ans de travaux forcés. Le maitre des poursuites révèle que l’accusé avait été acheminé à l’hôpital psychiatrique « Dalal Xeel », mais les conclusions du médecin ont conclu que ce dernier au moment des faits était dans un état second car, il consommait de l’alcool et du cannabis. L’avocat de la défense, Me Daff plaide l’article 50. Pour la robe noire, son client a des troubles mentaux. L’affaire sera vidée le 6 mars prochain.

laissez un commentaire