S'Informer devient un plaisir

Rétro 2020: Ces stars, « buzzers » ont marqué les sénégalais

0

Aude-la de la crise sanitaire, 2020 fut aussi éprouvante pour les célébrités, hantées entre scandales et bad buzz. Les tabloïds et médias friands de people ont eu l’eau à la bouche. De Rangou à Pape Cheikh Diallo, en passant par la mort de Hiba Thiam et l’incarcération de Diop Iseg pour viol et refus de paternité, voici le round-up des événements qui ont marqué 2020.

Rangou de star d’Instagram, à prisonnière du camp pénal

Fatoumata Barry alias Rangou a tenu en haleine la planète people durant presque toute l’année 2020. En Janvier, la sulfureuse jeune dame fait le buzz sur la toile. Ses lives sur Instagram attise les férus des « sextape ».

Sexy-attitude, tenues extravagantes, ongles à la Cardie-B, coupe de cheveux copiée sur Amber Rose, Rangou sait choquer! Pis, elle publie des vidéos qui frisent la pornographie. De quoi provoquer l’ire des gardiens des valeurs et de la morale sénégalaise. Mame Mactar Gueye de l’Ong islamique Jamra, furieux, porte plainte contre l’ex-animatrice de la Sen tv pour comportement contraire aux bonnes mœurs et incitation à la débauche. Ce, après qu’elle ait  organisé une soirée dont l’entrée était fixée à 200 000 francs Cfa.

Rangou, prend peur vu le tollé autour d’elle et s’envole pour Dubaï. Le 20 janvier 2020, elle  fait une vidéo et demande pardon aux Sénégalais. Des mois s’écoulent, elle se terre et fait de rares apparitions sur les réseaux sociaux.

Mais, en Mai 2020, elle organise un yendou privé à l’hôtel Ngor Timis, en période de pandémie et d’interdiction de rassemblement. La goutte de trop! Elle est arrêtée par la Division des Investigations criminelles et placée  sous mandat de dépôt le 5 juin 2020, pour diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs, proxénétisme et défaut de carnet sanitaire. Finalement, elle est libérée le 1er Décembre 2020.

Dieyna Baldé – Diop Iseg : De l’amour à la haine

Une histoire rocambolesque digne d’un feuilleton brésilien. Nous sommes au mois de Mars, une vidéo est publiée sur les réseaux sociaux par le frère de Dieyna Baldé. On y voit, Mamadou Diop, Directeur Général de l’ISEG quasi nu avec comme seul apparat, un drap. Des images publiées pour étayer une accusation qui pèse sur Diop Iseg et selon laquelle il aurait enceinté et abandonné Dieyna Baldé alors qu’elle est mineure. Étant sous le choc et très perturbé, Diop porte plainte.

Ainsi, pour avoir diffusé sur Internet des images dégradantes de Mamadou Diop, Dieyna Baldé et son frère, Aly, sont arrêtés et remis en liberté, après 12 heures d’audition. Quant à Diop Iseg, il est finalement inculpé pour détournement de mineur. A la veille de la fête de Tabaski, il bénéficie finalement d’une liberté provisoire après plusieurs mois passés en prison.

Entretemps, précisément au mois d’Avril, Dieyna Baldé accouche d’un garçon et actuellement elle a repris sa carrière de jeune chanteuse.

Hiba Thiam, partie à la fleur de l’âge

Une bien triste fin pour une jeune fille qui était promue à un avenir radieux. Hiba Thiam meurt dans la nuit du 3 au 4 Avril 2020. Elle est décédée au cours d’une soirée dans un appartement meublé aux Almadies, en plein couvre-feu.

Les résultats de l’autopsie avaient révélé une mort par « overdose ». Selon les éléments de l’enquête, personne parmi celles présentes à cette soirée n’avait essayé de l’assister. Pis, de la cocaïne avait été trouvée sur les lieux.

Parmi les participants à cette fête, Dame Amar, fils du défunt milliardaire Ameth Amar. Il renseigne qu’il s’est endormi avec sa copine à 23 heures. Et ce ne serait que vers les coups de 5 h du matin que Diadia Tall, un ami de Hiba Thiam est venu lui dire qu’il y avait un souci avec cette dernière.

Par la suite, la machine judiciaire est mise en branle et, dans le cadre de cette affaire, 8 personnes sont inculpées. Il s’agit de Dame Amar, Aliya Bakhour, Ndiogou Bassel, Papa Diadia Tall, Jacqueline Fatima Rigal alias Poupette et Lamine Diédhiou.

Ce dernier, un agent de police, est inculpé pour corruption et complicité de violation de la loi sur le couvre-feu. Il est accusé d’avoir aidé les jeunes à se rendre à la soirée alors que le Sénégal était en plein couvre-feu.

Deux autres mis en cause, en l’occurrence Louty Ba et Amadou Niane, ont bénéficié d’une liberté provisoire. Quant aux autres, ils sont toujours en prison malgré les nombreuses demandes de LP introduites par leurs avocats respectifs.

La saga Ndella Madior – Sada Kane

En Août 2020, Ndella Madior Diouf fait une sortie inattendue sur sa page facebook officielle. Elle accuse le journaliste Sada Kane de l’avoir enceintée et abandonnée. Celui qu’elle présente comme le père de sa fille aînée Sarah, serait aussi l’auteur de nombreuses grossesses dont il aurait réfuté la paternité.

Au moment où Ndella Madior recevait des soutiens de toutes parts pour avoir dénoncé la loi sur le refus de paternité au Sénégal, elle fait un rétropédalage. La dame demande pardon à Sada Kane et clôt le débat autour de cette affaire dont elle refuse de parler désormais.

Marichou qui choque les mourides

Lors du Magal de Touba en 2020, Marichou a causé la colère de la communauté mouride. Alors que la musique est strictement interdite dans ce lieu saint, l’actrice de la série « Pod et Marichou » a pourtant joué un morceau du chanteur Carlou D. Ce, du haut de la Grande Mosquée de Touba. Une vidéo qui lui a causé un bad buzz. Elle a été déplorée par plusieurs mourides. Marichou Diop, s’est finalement excusée et l’histoire envoyée aux oubliettes.

Sophia et Lirou Diane : La vulgarité à l’état pur

En fin Novembre une vidéo est largement partagée sur la toile. On y voit une dame, vêtue d’une robe légère, allure provocante et tenant des propos salaces faire face au lutteur Lirou Diane.

Des scènes vulgaires qui ont été fustigés par les Sénégalais. Le CNRA est même monté au créneau et a promis des sanctions si jamais de tels dérapages sont notés sur les médias en ligne. Comme Rangou ou Marichou, elle regrette et demande pardon.

Mbathio, Soumboulou, Daba Ndiaye : Ces mariages à coups de millions

Des dots faramineuses, exposées sur les réseaux sociaux. Une tendance qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive en cette fin d’année. Soumboulou Bathily a ouvert le bal. Pour l’épouser, Abdoulaye Diop Khass lui donne 6 millions de francs CFA et une parure en or.

Une somme dépassée par Mbathio Ndiaye qui reçoit 10 millions de francs Cfa et un téléphone « Samsung Fold ».  Quant à Daba Ndiaye, actrice dans la série « VIP sagnsé », elle a reçu  au total plus de 30 millions de francs Cfa dont un terrain et une Range Rover.

Pape Cheikh Diallo et les propos racistes  

Comparer les Noirs aux singes, c’est ce que Pape Cheikh Diallo a fait. Des mots déplacés pour un animateur de sa trempe. Et de surcroît, sur le plateau d’une télévision aussi suivie que la TFM. « Il est facile de critiquer les Noirs car ils ressemblent à des singes », a-t-il dit.

Des paroles prononcées au lendemain de la dénonciation des actes de racisme durant le match de Ligue des champions, opposant le Paris Saint-Germain au Basaksehir Istanbul.  Une sortie qui a été vertement critiquée par toute la population sénégalaise.

Attaqué de toutes parts, Pape Cheikh Diallo a été contraint de s’excuser. Avec Seneweb

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.