« De qui se moque-t-on? » Posera comme question le président du Parti Justice et Développement (PJD) avant de poursuivre, « n’est-ce pas ce même Idy ,que Dame de justice, avait condamné et privé de liberté et qui, après des négociations avec le pouvoir d’alors, retrouvât sa liberté? ».

Cheikh Ibrahima Diallo pour qui, « même si le non lieu a été prononcé, Idy reste pour ce peuple, un suspect », s’insurge contre une certaine presse et se demande, « pour combien de temps ce beau monde restera-t-il ligoté par des cordons de pailles tissés par une presse mécanique dirigée par des patrons devenus des maîtres chanteurs caractérisés par l’absence de productivité et la carence intellectuelle ».
Et lance un appel, « j’aimerais qu’on fasse des choses sérieuse et libérer le Sénégal de ces types, sans valeur ».

« Ceux qui aiment le Sénégal n’hésiteront pas à défendre la légitimité incarnée par Son Excellence, le Président, Macky Sall et lui, donner une seconde chance, en 2019 afin qu’il puisse finir ses faramineux projets, déjà en constructions et qui donne la fierté et l’espoir à notre cher pays », dira-t-il enfin.

 

Par mounamak

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici